Laissez tomber vos claviers et passez au crayon à papier

Qu’est ce qui peut bien être encore plus hype que le iPad ? Un crayon à papier.

Ah mais attention, pas n’importe quel crayon à papier. Pas de ces crayons à papier que nous avions à l’école.

Non, il s’agit d’un crayon à papier qui est devenu mythique, le Blackwing 602 produit par Eberhard Faber : bien que la production de ce modèle ait été stoppée aux US en 1998, les rares exemplaires  existant continuaient à se vendre sur eBay pour plusieurs dizaines de dollars (!).

more »

Le juste prix

Il y a une tendance qui n’a certainement échappé à personne, c’est la complexité croissante, je ne dis même plus du prix mais du système tarifaire des produits et services. C’est d’ailleurs une remarque que m’a faite Yves Marie Pondaven à propos de l’aberration de certaines politiques tarifaires dans l’IT. Il est vrai que, dans le milieu de l’informatique, on est plutôt bien servis.

J’ai arrêté d’essayer de comprendre les mécanismes de CAL de Microsoft ou encore les systèmes modulaires et les options de SAP. De toute façon on se trompe toujours, à croire que ceux qui réfléchissent aux tarifs chez les éditeurs doivent se dire :

“si quelqu’un comprend mon mécanisme tarifaire, c’est qu’il n’est plus bon et qu’il est temps d’en changer”.

Tout est fait pour qu’il n’y ait pas de comparaison possible avec d’autres produits ou services, car une marque tend à vouloir se rendre incommensurable avec les autres marques. D’ailleurs, l’ensemble de la stratégie marketing est bien souvent guidée vers la recherche d’un avantage compétitif singulier et différenciant. Dites à un éditeur de logiciel qu’il est en concurrence avec un autre et il vous répondra que non, il est sur un positionnement différent, et que ce n’est pas comparable, etc.
more »

La stratégie du “garbage collector”

En programmation, le garbage collector désigne un mécanisme de gestion automatique de la mémoire qui recycle de la mémoire préalablement allouée puis inutilisée.
more »

La réalité du débat politique en France (et dans le monde occidental)

Lors de cette dernière campagne présidentielle, nous avons assisté à une hégémonie des pratiques de marketing dans le discours politique.

more »

Ce que veulent les consommateurs

Rien, ils ne veulent rien. C’est la raison pour laquelle il faut le leur dire.

Ainsi l’ancien VP hardware et patron de l’iPod chez Apple, Jon Rubenstein, disait-til :

“Customers do not know what they want to buy. We have to tell them.”

A propos de la collaboration

François Dupuy, dans La fatigue des élites, souligne que le moment charnière dans l’histoire récente des entreprises est le déplacement de la rareté des produits vers la rareté du client, déplacement opéré dans les années 70. Dès lors, la nécessité d’une collaboration entre les différents acteurs de l’entreprise va devenir un leitmotiv dominant. Derrière celui-ci se cache le principe suivant : le tout doit être supérieur à la somme des parties.
more »

Le colosse aux pieds d’argile

– Toute cette publicité sur Internet ! Elle devient de plus en plus envahissante. Elle va même jusqu’à modifier mes préférences d’utilisateur sans me demander mon avis.
– Oui, La liberté de surfer sur Internet va être de plus en plus difficile.
– Pourquoi ?
– Parce que il y a e plus en plus de personnes qui ont accès à Internet, et qu’ils y passent de plus en plus de temps.
– Je vois, cela veut dire que l’on regarde moins de messages publicitaires à la télévision, ou dans les autres médias. Et les publicitaires vont chercher les consommateurs potentiels là où ils sont.
– C’est exact : un certain nombre d’idéaux qu’a pu susciter l’engouement pour Internet sont en train de s’éloigner de toute possibilité de réalisation. C’est une véritable guerre qui s’est mise en place. L’enjeu est de ne pas laisser l’utilisateur libre : il ne faut surtout pas qu’il quitte l’emprise du marketing.
– Mais comment mesure-ton l’emprise du marketing ? more »