Le gap sémantique et l’architecture orientée message

Quand on en vient à l’interaction entre des machines informationnelles, revient toujours et systématiquement la question du “semantic gap”, qui est une façon condensée de dire :

“comment deux machines peuvent-elles se comprendre sans se connaître a priori ?”

http://neiceyford.com/wp-content/uploads/2013/08/iMessage-Icon.jpg

Je précise “sans se connaître a priori” car si un même concepteur doit interfacer deux systèmes, alors le gap sémantique est de facto résolu par le concepteur lui même : maîtrisant les deux machines dialoguantes, il ne fait finalement que se parler à lui-même au travers d’une répartition des tâches qu’il planifie entre deux composants logiciels.

more »

APICulture et DataCulture à la lumière du facteur temps

Lors de la conférence APIdays qui s’est tenue les 3 et 4 décembre 2012 (merci à faberNovel et Webshell), j’ai profité de mon intervention pour revenir sur la distinction entre OpenAPI et OpenData, entre APIculture et DataCulture.

J’ai rappelé que les deux approches s’inscrivaient toutes deux dans une logique de publication “pour les machines” et que donc l’enjeu commun passe par la publication d’un catalogue.

Le catalogue est l’interface. more »

Éléments pour la conception des APIs Hypermédias

L’article sur Web APIs 101 se terminait en disant que les démarches de conception d’APIs pouvait alors seulement commencer. J’ai pensé qu’une précision sur les éléments de conception des APIs Hypermedia serait utile.

  more »

DataCulture et ApiCulture

Pour tous ceux qui, comme moi-même, on fait l’apologie des données, de leur ouverture, de leur modèle et de leur format, le curseur a donc toujours été placé sur le primat des données, ce qui se traduit par des expressions du type “Data Driven …”, “Ressources Oriented …”, “Web of Data”, “LinkedData, etc.

Dans cette vision et ce soin tout particulier apporté aux données – que j’appelle Dataware – c’est une forme d’autonomisation de la gestion des données qui est prônée, et qui conduit à utiliser tout un spectre sémantique de la “libération des données”. Il fallait, et il faut toujours, libérer les données des bases de données relationnelles, libérer les données des logiciels qui encapsulent la sémantique des données , etc.

La Data seront libérées si et seulement si elles sont autonomes au sens sémantique du terme, c’est à dire auto-descriptives via les liens typés qu’elles tissent entre elles. Il y a un fond “encyclopédique”, au sens simondonien, dans cette démarche.

Dans ce contexte, l’apparition des API à été vécu à la fois comme la preuve de l’importance des données (mieux exposées grâce aux APIs on pouvait faire des mashups ) mais, en même temps, cette étape des API devait être transitoire jusqu’à la libération complète des données car, continuer à parler d’interface, c’était admettre qu’on était toujours contraints dans l’accès aux données (voir ma note sur les données mises à nue). Seulement voilà, non seulement les APIs sont restées mais en plus elles ont une croissance exponentielle. more »

Sur les métadonnées

Une métadonnée est aussi une donnée. C’est, au sens strict, une donnée sur une donnée.

Il y a un côté “mise en abîme” puisque toute donnée peut également être une métadonnée et, inversement, toute métadonnée peut en même temps être une donnée.

more »

Vidéos du meetup “web social” avec Henry Story

Je tiens à préciser à Gérard Longuet qu’Henry n’a pas la peau aussi sombre que sur la vidéo, mais je n’ai pas réussi à avoir un contraste satisfaisant entre l’écran de projection et l’orateur.

Pour rappel, il s’agit d’articuler le Web Social avec les standards du Web Sémantique.

MeetUp Semantic Web : “comment réconcilier le SI legacy et le Web par le Web sémantique ?”

Voici l’enregistrement vidéo du MeetUp Semantic Web de décembre 2010 qui avait lieu au Centre Pompidou. Il y a eu un compte rendu sur le blog d’Antidot. Antidot qui était l’organisateur, avec la participation de l’IRI.

La vidéo a été enregistré par Christian Mrasilevici, qui s’occupe également de Rencontre et débats autrement.

more »

MeetUp Semantic Web

Ce jeudi 16 décembre 2010, à 17h, rendez-vous au MeetUp Semantic Web (entrée libre et gratuite). C’est organisé par Gautier Poupeau et Antidot, Alexandre Monnin et l’IRI nous hébergeront dans la salle Piazza du Centre Pompidou.

J’y interviendrai en reprenant certains propos que j’ai tenu cette année au sujet des technologies relationnelles pour les appliquer au web sémantique. J’essayerai également d’ouvrir le débat sur l’actualité du web sémantique : sérialisation du RDF, API RDF et RDF comme Hypermedia Type.

Il y aura apparemment du beau monde si j’en juge par la liste des inscrits 🙂

Métastabilité et architectures logicielles

Dans une note précédente sur les technologies relationnelles dans les systèmes d’information, j’ai présenté la métastabilité comme élément dirimant entre les technologies de gestion et les technologies relationnelles. Je voudrai à présent en dire un peu plus sur la métastabilité et sur ses enjeux, notamment en appliquant le concept simondonien de métastabilité à l’informatique (je suis loin d’épuiser le sujet).

more »

Les enjeux d’une bibliothèque sur le web

La plupart des débats sur le rôle et la présence des bibliothèques sur web s’est jusqu’à présent concentré fortement sur les enjeux de numérisation des fonds et sur son corolaire de diffusion des oeuvres numériques. Autre thème, mais dans une moindre mesure (surtout à l’échelle du grand public) : la mise en ligne des catalogues et la disponibilité des métadonnées des institutions qui les gèrent. Ces questions sont importantes, mais j’aimerais en proposer une troisième, qui s’appuie sur l’exposition des métadonnées, et constitue à mes yeux la clé de voute pour une stratégie des bibliothèques sur le web. more »