11 Nov 2014, 1:52
Défaut:
by

1 comment

Les objets intelligents

Pour ceux qui en doutent encore, nous sommes vraiment entourés d’objets intelligents.

Beaucoup plus entourés que ce que l’on croit même : je viens de voir qu’il y a des “dentifrices intelligents ». Çà alors, des dentifrices intelligents ! Et pourquoi pas du “PQ intelligent“, hein ?

Et là on me souffle dans l’oreillette que si, si, çà existe déjà !
Quoi ? Le PQ intelligent ?
Oui !

Alors voilà, au supermarché tu auras le choix entre le “PQ intelligent” et le “PQ pas intelligent ». Tu passes quand même pour un con si tu prends le “PQ pas intelligent », non ?

Préparez-vous parce que c’est inévitable, on va consommer de l’intelligence (en tube ou en PQ), quitte à passer pour des cons.

Un jour sans lendemain ?

Donc voilà, l’émission “Du jour au lendemain” d’Alain Veinstein ne sera pas reconduite à la rentrée sur France Culture.

QuignardVeinstein

[Alain Veinstein avec Pascal Quignard]

Cela faisait 29 ans que cette émission existait, et 25 ans que je l’écoutais, pratiquement tous les soirs. Avec le passage au Podcast, je n’ai plus jamais manqué une seule émission, que pourtant je continuais à écouter le soir car il faut un régime d’attention particulier pour l’entendre. Cette émission bien nommée terminait ainsi ma journée et m’ouvrait des horizons inconnus avant que je ne bascule dans les rêves.  more »

21 Mar 2013, 12:07
Défaut:
by

5 comments

L’hypercriticité numérique de la France

equilibre

La France a de grandes opportunités dans le numérique : la couverture haut débit via le dynamisme et la maturité des acteurs Telecom, la puissance de calcul et les compétences en génie logiciel, une population qui utilise intensivement les technologies relationnelles, mais il lui manque pourtant cette pièce maîtresse dans sa configuration industrielle : l’infrastructure industrielle du numérique, le stockage des données, c’est à dire les datacenters, ces usines de l’économie numérique.

Le climat tempéré couplé au prix de son énergie, qui sont deux facteurs de choix dans l’implémentation de datacenters, n’y font rien. La fiscalité pousse les industriel du digital à aller vers d’autres territoires européens.

Ce qui fait que la France est dans une situation hyper-critique, c’est qu’elle a toutes les cartes en main, sauf une. Du coup, les infrastructures sur lesquelles elle a investi (les infrastructures de transport du numérique) servent à délocaliser encore plus rapidement les données qu’elle produit (aspirées par les infrastructures de transfert du numérique). C’est ce qui explique le caractère éminemment critique de notre situation nationale et européenne : la France exporte ses données aux US, elle alimente en data les industries américaines du numérique. A l’image de la balance commerciale, la balance des data est extrêmement et dangereusement déficitaire.

more »

21 Sep 2012, 9:54
Défaut:
by

leave a comment

Il ne faut pas écouter la maîtresse

Il a 7 ans. Jusqu’au CE1 on lui a rappelé en permanence qu’il faut “toujours bien écouter la maîtresse”.

A présent il entre dans une classe multi-niveaux. La maîtresse doit alterner entre deux groupes de niveaux différents : donner des consignes au premier groupe qui va travailler en “autonomie” pendant qu’elle fait la classe avec le deuxième groupe.

Sa maitresse, pour lui, c’est un peu la parole divine incarnée. Alors quand elle parle à l’autre groupe d’enfant, et comme il continue de l’entendre, il a tendance a faire ce qu’on lui a toujours appris, à savoir  “toujours bien écouter la maitresse”.

Mais maintenant il est puni et on lui explique qu’ “il ne faut pas écouter la maitresse”.

 

14 Sep 2012, 2:08
Défaut:
by

1 comment

Accéssoirement accessoiriste

Le vrai modèle d’affaire du iPhone 5, c’est cela pour Apple :

 


Très proche du modèle d’affaire du Kindle d’Amazon :

 

 

 

4 Juil 2012, 9:26
Défaut:
by

leave a comment

Les roulements oculaires de Georges Marchais

Dans les Facéties d’Hermès, je rappelais que le texte de l’Hymne Homérique nous montre Hermès qui trahit ses manigances par le mouvement de ses yeux :

Le roulement oculaire est interprété comme un signe manifeste de manigance : “Souvent, en méditant une ruse, il se frottait les yeux avec la main” 359 (pour dissimuler). Plus loin : “ainsi parlait-il en clignant de l’oeil”.

Or, j’ai retrouvé une séquence où Georges Marchais, ce roublard de la politique, en donne une belle illustration :

video
10 Juin 2012, 5:20
Défaut:
by

leave a comment

Modèle pour un papier de recherche universitaire

Voici un un modèle à toute épreuve

Introduction :

Dire ce que l’on va dire

Développement :

Dire ce que l’on a dit qu’on allait dire

Conclusion :

Rappeler que l’on a bien dit ce que l’on a dit qu’on allait dire.

Çà marche aussi très bien même si l’on a rien à dire.

12 Sep 2011, 4:38
Défaut:
by

2 comments

Comme à la SNCF

Les retards aux horaires prévus pour les rendez-vous de travail sont une tradition chez nous-autres français.

Alors je me souviens de ce que fit Breton lorsqu’il arriva chez Atos Origin : il convoquait le top-management à, par exemple, 8h53. Tout le monde paniquait : pourquoi cette précision ? Pourquoi 8h53 ? A final, tout le monde était là 10 min avant le début de réunion.

La SNCF a une bonne expérience de notre psychologie des horaires et des agendas : rares sont les trains qui partent à 16h00, c’est soit 15h58 soit 16h03, histoire de rappeler que le train part vraiment à l’heure indiquée.

Peut-être devrions-nous faire plus de réunion à 8h53 qu’à 9h00 pour être sûr de respecter les participants, et rappeler que la réunion commence vraiment à l’heure indiquée, non ?

6 Mar 2011, 11:55
Défaut:
by

1 comment

L’impératif lumineux

D’une récente expérience de plateau de télévision je retiens surtout l’aveuglement que procurent les éclairages. Sous cette avalanche de lux, on ressent comme un impératif qui nous place dans un état second.

On pense alors à cette pratique de l’interrogatoire policier qui vous aveugle en braquant une lampe sur le visage, puis vous exhorte à “avouer”.

Depuis, je regarde les émissions de plateaux télévisés, les talk-show, comme des lieux d’aveux, même si ces derniers sont forcés, simulés ou artificiels.

22 Jan 2011, 5:20
Défaut:
by

4 comments

Choisir une couleur : la torture esthétique

Il me faut rafraîchir une pièce : murs et sols. Ce sera peinture avec cire aux murs et parquet flottant au sol, ne reste plus qu’à trouver les bonnes couleurs grâce aux catalogues de couleurs et de photos en ligne.

Je dois avouer que j’avais une légère appréhension avant même de commencer sérieusement à choisir les couleurs car j’ai un jugement esthétique très incertain en matière de couleur. Comme tout le monde,  j’ai un avis sur tout (“les goûts et les couleurs ..”) et je sais dire, une fois fini, si çà me plaît.

Mais c’est une autre paire de manche que de partir de zéro et de faire soi-même le choix des couleurs. On pense bien à quelque chose qui serait par exemple dans les tons entre vert et violet, mais sans être vraiment capable d’aller plus loin que des généralités.

Il faut de toute manière partir du catalogue. more »