Les roulements oculaires de Georges Marchais

by Christian on 4 juillet, 2012

Dans les Facéties d’Hermès, je rappelais que le texte de l’Hymne Homérique nous montre Hermès qui trahit ses manigances par le mouvement de ses yeux :

Le roulement oculaire est interprété comme un signe manifeste de manigance : “Souvent, en méditant une ruse, il se frottait les yeux avec la main” 359 (pour dissimuler). Plus loin : “ainsi parlait-il en clignant de l’oeil”.

Or, j’ai retrouvé une séquence où Georges Marchais, ce roublard de la politique, en donne une belle illustration :

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

Previous post:

Next post: