30 Août 2012, 4:01
Défaut:
by

1 comment

“La théorie de l’information”, d’Aurélien Bellanger

Je viens de finir le livre d’Aurélien Bellanger, “La théorie de l’information“. Je devrais plutôt dire “d’en finir avec” car je n’ai pas pu le finir.

En un premier sens, l’ennui profond dans lequel vous plonge l’oeuvre fait formidablement écho à une vision informationnelle du monde : tout est information dans ce livre, il n’y a aucune thèse, aucune psychologie, aucun vécu, et le personnage que l’on suit des années 80 à nos jours n’est qu’un prétexte auquel on se désintéresse très vite.

On a l’impression que l’auteur à romancé wikipedia, préfigurant peut-être par là une nouvelle vague d’oeuvres wikipédiennes dont “La carte et le territoire” de Houellebecq était peut-être une première timide tentative.

Un livre inutile qui a pourtant du demander beaucoup de travail d’archive ; un livre qui, parce qu’il ne dit rien et ne se prononce pas, invite à consulter sa source : wikipedia, qui a le mérite et l’intérêt de ne pas être romancée.

[…] « La théorie de l’information », d’Aurélien Bellange… Je viens de finir le livre d’Aurélien Bellanger, « La théorie… […]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.