Je viens de faire l’acquisition d’un écran supplémentaire pour travailler avec deux écrans grâce au système du bureau étendu. Mais les choses ne sont pas aussi simple que je l’avais imaginé.

Dans un premier temps, j’ai affiché sur l’écran supplémentaire tout ce qui était “message communicationnel” : réseaux sociaux, messagerie électronique, instant messaging. Cette configuration, que j’appelle la configuration du “veilleur de nuit”, place le dispositif des écrans dans une configuration de surveillance. Mais c’est un mode relativement passif qui peut rapidement devenir abrutissant tant il se rapproche d’un mode télévisuel.

Finalement, je me suis dit que les systèmes de notifications dans l’écran principal convenaient très bien et qu’il n’y avait pas lieu de réserver mon deuxième écran à cela. Restait donc à trouver un nouvel usage pour ce deuxième écran.

AL Gore dans son bureau avec 3 écrans. Manifestement, il fait de la surveillance

Après plusieurs essais, je me suis rendu compte  que, pour avoir un bon usage du deuxième écran, il fallait que le travail effectué nécessite la consultation simultanée de plusieurs documents (avoir un environnement de programmation sur plusieurs écrans est le cas de figure le plus valorisant pour l’utilisation d’écran multiples). Dans mon cas, cette utilisation n’est pas si fréquente que ce que j’avais cru, aussi le temps que je passe à vraiment travailler avec les deux écrans est au final très réduit.

Je me permets ici un aparté en précisant que j’ai été attentif à prendre un moniteur DELL (les moniteurs Apple sont beaucoup trop fermés avec leurs connectiques limitées et/ou propriétaires) qui soit compatible avec la PS3.  Là, j’ai fait rentrer le loup dans la bergerie, car je m’aperçois que le temps d’utilisation du deuxième écran est largement consacré à la PS3.

Bref, je me retrouve avec un temps d’utilisation du deuxième écran avec l’ordinateur qui est plutôt faible. Mais, ce qui m’a encore le plus surpris c’est que je me suis aperçu que, lorsque j’étais concentré sur l’écran principal, la présence d’un deuxième écran lumineux sur le côté devenait rapidement insupportable. Ce qui m’oblige à passer mon temps à allumer et éteindre le deuxième écran.

Le bilan est donc très mitigé pour moi après une dizaine de jours d’utilisation, mais peut-être que vous avez trouvé un meilleur dispositif et un meilleur usage des écrans multiples ? De plus, j’imagine qu’avec trois écrans, la complexité pour trouver un bon équilibre doit être encore plus grande.