L’administration Obama met sa stratégie IT au coeur de sa nouvelle politique

by Christian on 16 mai, 2009

Un document de la maison blanche souligne la volonté de l’administration Obama d’utiliser « la puissance des technologies de l’information pour transformer le gouvernement fédéral ». Deux grands axes sont présentés : le gouvernement 2.0 et la recherche d’efficacité via l’innovation dans l’infrastructure du numérique.

*

Gouvernement 2.0

Ici, le gouvernement américain reprend les éléments clés du Web 2.0 (voir mon introduction à l’entreprise 2.0 ). Il insiste sur la nécessité de transparence qui doit se traduire par un effort toujours plus important pour que les données soient mises à disposition des citoyens. Cela passe par le site USASpending.org censé apporter la possibilité aux citoyens de voir

« comment, quand, avec qui, et sur quoi le gouvernement gère ses dépenses »

Dans la même veine, mais peut-être plus ambitieux et plus pertinent, le site data.gov se propose d’être la référence en matière de données brutes sur des sujets tels que la santé, l’énergie, l’environnement et les opérations gouvernementales. On aimerait bien sûr qu’une telle initiative soit conforme aux normes du web sémantique et vienne ajouter toutes ces données aux Linked data.

Après les data, l’accent est mis sur la participation et la collaboration. Ici, c’est la logique des réseaux sociaux qui est convoquée pour conduire une intelligence collective et distribuée. Étrange de voir comment la phrase de JFK (reprise du poête libanais Gibran Khalil Gibran )

« ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous ; demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays »

devient d’actualité avec les réseaux sociaux et la logique participative comme nouvelle forme d’action publique et politique proposée aux citoyens.

*

Cloud Computing

Vient le moment d’évoquer les infrastructures  : non seulement pour porter ces nouvelles initiatives mais également pour réduire les coûts et augmenter l’efficience des infrastructures gouvernementales. Le Cloud Computing est à l’honneur avec plusieurs pilotes :

  • Help Desk, Support, et accès nomade aux applications ;
  • Virtualisation sécurisée des data centers ;
  • Solutions de collaboration et de messagerie ( Washington DC utilise déjà Google Apps) ;
  • Information et record management ;
  • Workflow « as a service », notamment pour les services rendus aux citoyens ;
  • gestion et visualisation de grands corpus de données ;
  • usages de solutions SaaS, notamment dans la gestion financière.

Mutualisation sur des plate-formes web, ouverture des données, et logiques participatives : ce qui se dessine là s’annonçait déjà en Janvier 2009 dans le discours de Vivek Kundra le CTO de l’administration Obama :

Le site data center knowledge, qui a pointé du doigt ce rapport, essaie d’entrevoir quelles seront les entreprises du secteur IT qui pourront tirer bénéfice de cette nouvelle politique : HP/EDS, Cisco et Google. Sans surprise on y retrouve ceux qui sont soit des « pure players » soient ceux qui ont su mener une politique d’innovation qui comprenait et anticipait les changements de notre époque.

Quoi qu’il en soit, de telles initiatives nous renvoient à la bêtise de nos propres gouvernements, à l’heure où des débats d’un autre âge autour d’HADOPI visent à maintenir des rentes de situations d’une catégorie d’industrie condamnée, quitte à hypothéquer le devenir et l’émancipation de toute une génération vers une nouvelle économie de la contribution.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 2 comments… read them below or add one }

imath mai 17, 2009 à 10:05

Trés intéressant, j’adore la conclusion.. En 1995, Joël de Rosnay écrivait « les pronétaires » et parlait déjà de cette « intelligence collective » et du conflit naissant entre infocapitalistes et pronétaires..
Il citait même Pascal Nègre lol en page 135.. Etait-ce une prédiction / hadopi..

la nouvelle nouvelle économie est en marche! En même temps tous créateurs, contributeurs.. impliquent que nous agissions tous avec éthique.. Mais je crois que tu en as déjà parlé dans un de tes posts 🙂

Répondre

arena décembre 19, 2011 à 8:39

le lien vers le doc de la maison blanche retourne 404 Page not found

Répondre

Leave a Comment

{ 2 trackbacks }

Previous post:

Next post: