Google Moderator

by Christian on 26 septembre, 2008

En apprenant que Google avait mis a disposition Google Moderator, qui n’était jusqu’à présent utilisé qu’en interne,  j’ai tout de suite pensé que c’était une fois de plus un très bon exemple de solution web 2.0, tout en étant éclairant sur la stratégie de l’entreprise.

Ce nouveau service est simple et pratique : il suffit de créer une série (ou un thème) afin de permettre à n’importe qui de pouvoir poser une question et/ou de voter sur les questions déjà existantes. L’exemple qui est donné est celui d’une prise de parole en public où l’orateur demande à son futur auditoire, via Google Moderator,  de poser les questions auxquelles il aimerait que l’orateur réponse durant son allocution.

A coup sûr il va y avoir une vague de « réunions réponses » où juste le thème sera donné tandis que le contenu sera directement produit sur la base des réponses aux questions posées via Google Moderator. D’ailleurs Je n’ai pas encore pu voir si l’on pouvait restreindre l’accès à une série lorsque l’on souhaite par exemple en réserver la consultation à une population déterminée, notamment pour un usage interne en entreprise.

En lançant ce service sur Google Apps Engine, Google démontre également la pertinence de ce modèle de développement pour des micros services qui veulent s’exposer mondialement. Bruno Paul en a fait d’ailleurs l’objet d’un billet sur le blog d’Atos Origin, sans toutefois souligner que l’exemple de Google Moderator indique que GAE n’est pas fait pour des applications d’entreprise au sens progiciel lourd comme on l’entend généralement.

Bien sûr, l’utilisation de ce nouveau service de Google peut s’étendre au delà des réunions et des conférences. Ainsi, sur un blog, les discussions et les commentaires se font à l’occasion d’une publication, mais grâce à Google Moderator des questions peuvent être à l’origine d’une publication afin que le processus participatif commence en amont de la publication. C’est d’ailleurs ce que j’ai essayé en créant une série « Poser une question à Christian Fauré » où l’on peut me poser des questions auxquelles je serai éventuellement amené à répondre lors d’une publication sur ce blog.

Enfin, de manière plus générale, la stratégie de Google se confirme au regard de la profusion des services qu’ils sortent. C’est un Business Model très similaire à celui d’un Opérateur de télécommunication. Un opérateur télécom multiplie les services et les offres autour de ses tuyaux de télécommunication pour facturer le plus possible (téléphone, FAI, sms, sonneries musicales, etc.) ; Google fait pareil à la différence qu’il ne cherche pas à valoriser le tuyau de communication mais ses data centers, dont la principale des application reste l’index et le mécanisme de publicité contextuelle adossé.

On a donc d’un côté :

« j’ai un tuyau de télécommunication et j’essaye de stimuler les usages des services qui s’y adossent pour facturer le plus »

et, de l’autre côté :

« j’ai des data centers et j’essaye de stimuler les usages de services adossés pour augmenter le trafic sur le web afin de générer mécaniquement le plus de clic sur les publicités contextuelles. »

La similarité a toutefois ses limites car bien évidemment, les payeurs ne sont pas les mêmes.

En tout cas, Google Moderator ne fait pas mentir l’ADN du web 2.0 (Participation, Simplicité et Ouverture des données) que j’avais présenté dans l’Introduction à l’entreprise 2.0.

Print Friendly

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 France License.

Signaler sur Twitter

Leave a Comment

Previous post:

Next post: