24 Fév 2008, 1:29
Défaut
by

2 comments

Le silence des organisations

Dans une étude récente, intitulée “Silence Fails”, on apprend que le “silence organisationnel” est responsable de l’échec de 85% des projets et programmes.


Ainsi beaucoup d’échecs ne sont pas techniques ou financiers, mais relèvent plutôt de l’incapacité des dirigeants à communiquer, de leur mutisme, des non-dits, et des conflits non réglés et larvés.
Ma propre expérience professionnelle m’inciterait à penser que plus l’organisation est petite, plus le déficit de parole et de communication est important.

Pour une startup, s’adosser à une pratique de blogging est un bon moyen d’initier une discussion … en interne. C’est également, et par la même occasion, un moyen d’inscrire son activité dans une logique de récit plus que dans une logique de marque.

“Faire ce qu’on dit, dire ce qu’on fait”, ça me paraît un bon principe…

[Reply]

Le problème est que l’on dit rarement ce que l’on fait et que l’on fait rarement ce que l’on dit.
Mais ce décalage n’a jamais empêché de dire, et de faire. C’est juste qu’une forme de littérature s’empare à présent d’une mode managériale.

[Reply]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.