Roger et moi

by Christian on 5 avril, 2007

Le Roger en question est le groupe de travail Roger T. Pedauque qui a produit et publié le recueil sur le « Document à la lumière du Numérique » (deux tomes maintenant)


C’est un ouvrage important, remarquable, nécessaire. C’est pourtant un ouvrage à propos duquel je me dois d’émettre certaines réserves. En voici quelques unes :
– Manque de relief ; cela est certainement dû aux modalités de l’écriture collective.
– La question de la mémoire, bien qu’évoquée (mais qu’est-ce qui n’est pas évoqué dans ce texte ?), n’est jamais interrogée.
– Le rôle de la technique reste prisonnier d’une vision de type « science de l’information » : c’est à dire dé-corrélée du software et du hardware.

C’est en fait un ouvrage très métaphysique dans sa forme et dans ses thèses.

A l’origine de ce constat il y a peux être le fait que l’expérimentation y fait cruellement défaut. Certes, il y a des expérimentations, mais celles-ci sont des expérimentations entre « happy few », loin des expérimentations où le nombre d’utilisateurs devient critique.
Du coup, il y a une myopie sur les impacts sociétaux de la mutation du document, ainsi que le passage sous silence de toute question politique.

Deux tomes à lire quand même, bien sûr.

Consulter la page du livre sur Amazon

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 1 comment… read it below or add one }

Eric Olivier Lochard avril 10, 2007 à 2:34

Si cela vous intéresse, un programme de recherche-développement interdisciplinaire, méta et physique, est en cours depuis une bonne dizaine d’années sur cette questions de l’édition électronique intentionnelle.
Nous avons mis au point un instrument-paradigmatique opérationnel, utilisé par une bonne douzaine d’équipes éditoriales pour faire des publication papier et/ou web. Vous y retrouverez quelques idées présentes dans Roger.
Comme il y a du développement, ce travail s’effectue en marge du CNRS !
Vous trouverez sur le site du programme http://arcanews.univ-montp3.fr quelques informations le concernant.
Cordialement.

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: