14 Oct 2008, 10:59
Défaut:
by

2 comments

Je débloque, tu débloques, nous débloquons

En ce moment c’est “je débloque, tu débloques, nous débloquons”… des centaines de milliards d’Euros … que nous n’avons pas.

C’est à celui qui débloquera le plus, et on sait que c’est le genre de jeu que l’enfant Nicolas aime.

Yves Marie Pondaven me donne quelques bons pointeurs qui alimentent mon inquiétude car, si la monnaie est faite pour circuler, actuellement elle est surtout captée pour ne pas être re-prêtée : c’est une crise monétaire qui pointe son nez.

more »

Les standards du Web Sémantique comme thérapie contre l’opacité du système financier

Il me semble qu’il existe un consensus pour la refonte des règles du capitalisme financier et qu’un des aspects de ce consensus passe par une meilleure transparence des opérations financières et boursières. Cette transparence n’existe pas aujourd’hui ; comme le rappelait récemment Georges Ugeux (ma video de chevet en ce moment, dénichée par Johan), les données des transactions boursières sont tenus comme confidentielles : il faut qu’il y ait eu un soupçon pour qu’une enquête soit menée et qu’elle puisse éventuellement déboucher sur une publication. Dit autrement, le droit d’accès aux données de ces transactions financières est dans les mains des autorités politiques.
more »

10 Oct 2008, 11:32
Défaut:
by

2 comments

De la précipitation des gouvernements face à la crise du système financier

Les gouvernements se précipitent et jouent aux pompiers de la crise financière. Certains s’en félicitent, tel Alain Minc qui nous affirme sans vergogne :

“Si les gouvernements et les institutions avaient fait la même chose en 1929 il n’y aurait pas eu Hitler”.

Mais pourquoi cette précipitation quand, justement, j’ai le sentiment qu’il faut prendre son temps ? Pourquoi cette précipitation à nationaliser ou à “injecter des liquidités” pour soutenir les acteurs financiers qui ont joué à un jeu et ont perdu ?

more »

Les paradoxes de l’investissement

La réunion de l’association Ars Industrialis du Samedi 16 Décembre 2006 a été un grand moment.
Une réunion décisive selon moi, car nous avons abordé de plein fouet les logiques économiques, le nerf de la guerre, via la question de l’investissement.
Était invité l’économiste Jean-Luc Gréau (ancien économiste du MEDEF). Je reproduis ici une synthèse de mes notes, et invite chaque lecteur à poursuivre sa réflexion en lisant le livre qu’il a publié voilà maintenant bientôt deux ans : “L’avenir du capitalisme” (Jean-Luc Gréau).

more »

Proposition pour une nouvelle forme de capitalisme

On dit le capitalisme au bord de l’asphyxie, au seuil d’une catastrophe.

Je propose une nouvelle forme de capitalisme reposant sur le principe suivant :
Faire que les investisseurs et les clients ne soient plus ni dissociés, ni opposés.
more »