La Blockchain et l’émergence des “distributed consensus engines”

La blockchain à la hache 

Je vais y aller à la hache. Mon propos ne sera pas chirurgical, précis ; il sera assez grossier.

hache

Grossier d’abord parce que je vais vous parler de choses qui sont émergentes et qui n’ont pas encore de formes précises mais produisent beaucoup de protentions, c’est à dire beaucoup d’attente.

Tout le monde a entendu parler du Bitcoin, ce système de transfert d’argent, mais probablement peu a entendu parler de la blockchain, qui est la technologie sous-jacente au Bitcoin.


Le Bitcoin est à la croisée de différentes technologies parmi lesquelles : les protocoles Peer-to-peer, les mécanismes de cryptographie, les systèmes de gestion de version de code, les bases de données distribuées , etc.

Même si, en apparence, il n’y a rien de nouveau, la blockchain est une réelle innovation dont les conséquences ont encore du mal à être appréhendées. Ceux qui se sont intéressés à la blockchain la comparent volontiers au web de part l’ampleur des conséquences qu’elle pourrait avoir.

De fait, il y a beaucoup de discours prophétiques à son sujet ; c’est le temps des prophéties et des prophètes de la blockchain.

ismael

Salim Ismail, qui est l’ambassadeur de l’Université de la Singularité – et qui passe son temps à cataloguer et à qualifier toutes les innovations technologiques – a déclaré,  en Juillet 2015 à Paris, lors de la conférence USI : «  The blockchain is THE most disruptive technology I have EVER seen ». Cela donne le ton. more »

La conteneurisation du monde

 Voici l’affiche du film « Sur les Quais » d’Elia Kazan, 1954 :

quais

On est bien sur les quais : la chaîne, le bateau, les dockers, mais il n’y a pas de marchandises et aucun conteneur ! Un port contemporain ressemble plutôt  à cela :

conteneur

Un processus important de la mondialisation concerne la conteneurisation du transport maritime qui devient effective à la fin des années 60 (après la vision du port et des dockers d’Elia Kazan en 1954). more »

Lecture critique du “Management 3.0 Workout” de Jurgen Appelo

Il s’agit d’une lecture critique de l’introduction du dernier livre de Jurgen Appelo, “Management 3.0 Workout”.

Jurgen

“Management is too important to leave to the managers” commence par affirmer Appelo dès les premiers mots de son introduction.

more »

Comment éviter de se faire court-circuiter par le digital ?

Voici la video de mon intervention à l’USI où j’ai parlé des automatismes devant un public d’entreprise (DSI, Marketing, Innovation).

Je vous invite à regarder d’autres vidéos de cette conférence évènement, par exemple celle de Cédric Villani : Pour faire naître une idée.

Épistémologie des “piliers de la création”

Ces “Piliers de la création” représentent l’image cosmique la plus plébiscitée :
Pillars-of-Creation-NASA-550607

L’original en noir et blanc n’aurait probablement pas inspiré le même succès si la palette des couleurs n’avait pas été artificiellement recomposée : more »

Pourquoi “digital” et pas “numérique” ?

“Pourquoi Études digitales plutôt que numériques ? Parce que le terme “digital” conserve en français la référence aux doigts sur lesquels on compte alors que le numérique renvoie à la computation par la machine”

Franck Cormerais et Jacques Gilbert, in la revue Études digitales

La collecte des mouvements occulaires, prochaine étape de la digitalisation du lecteur

kindleeye

La digitalisation des pratiques de lecture passe par la collecte des données qui correspondent à des actes de lecture. À partir de là on peut élaborer des comportements de lecture.

more »

19 Nov 2014, 10:09
Défaut:
by

2 comments

Digital Scaling, etc.

S’il est un mot qui revient régulièrement dans notre vocabulaire sur le numérique c’est bien le mot « scaling » (cf. Votre travail est-il scalable ?), dont beaucoup de ceux qui l’utilisent auraient peut-être du mal à lui donner une traduction française au pied levé.

Scaling c’est donc le« passage à l’échelle »,  le « changement d’échelle ». La plupart du temps, l’échelle en question est une échelle quantitative, il s’agit de passer d’un certain nombre à beaucoup plus : nombre de consultation d’un site web, ou nombre de serveurs d’une architecture technique qui doit tenir et d’encaisser la charge pour passer le « test de recette » du passage à l’échelle. Mais le mot n’est pas réservé aux seuls aspects techniques : il y a  du « scaling agile » où il s’agit d’étendre des pratiques et des organisations du travail à un nombre plus important de personnes.


Concernant le « scaling organisationnel » on trouve immanquablement des méthodes inspirées de que j’appelle une logique fractale : un même schéma s’étend jusque dans l’infiniment petit en se régénérant indéfiniment identique à lui même.
more »

11 Nov 2014, 1:52
Défaut:
by

1 comment

Les objets intelligents

Pour ceux qui en doutent encore, nous sommes vraiment entourés d’objets intelligents.

Beaucoup plus entourés que ce que l’on croit même : je viens de voir qu’il y a des “dentifrices intelligents ». Çà alors, des dentifrices intelligents ! Et pourquoi pas du “PQ intelligent“, hein ?

Et là on me souffle dans l’oreillette que si, si, çà existe déjà !
Quoi ? Le PQ intelligent ?
Oui !

Alors voilà, au supermarché tu auras le choix entre le “PQ intelligent” et le “PQ pas intelligent ». Tu passes quand même pour un con si tu prends le “PQ pas intelligent », non ?

Préparez-vous parce que c’est inévitable, on va consommer de l’intelligence (en tube ou en PQ), quitte à passer pour des cons.

9 Nov 2014, 3:54
Défaut:
by

leave a comment

Les méthodes agiles à grande échelle

L’agile se met en oeuvre d’abord avec de petites équipes pour que les principes d’auto-ajustement puissent jouer (management visuel, co-localisation des équipes, interactions fréquentes lors de rituels, etc.).

Mais quid de l’extension des démarches agiles à grande échelle ? Cette question, c’est d’abord celle des équipes qui pratiquent l’agile et dont la demande est souvent : “aidez-nous à faire basculer notre management en mode agile”.

En effet, au début vécues comme des zones franches et d’expérimentation puis, fortes d’un succès évident, les pratiques agiles cherchent à étendre leur zone d’influence et à se généraliser pour aller au-delà d’un simple projet : à des projets de projets, des programmes et – pourquoi pas – jusqu’à l’ensemble des opérations (y compris l’exercice de budgétisation avec les démarches beyond budgeting). more »