Shots that changed my life (38)

by Christian on 7 juillet, 2012

Hamlet, 1948, GB, de Laurence Olivier.

Je me permettrai de retenir trois scènes dans ce Hamlet qui fut salué à la fois par le public et la critique lors de sa sortie.

La folie d’Ophélie qui se clôt par un travelling avant dans les couloirs déserts du château pour se terminer par un travelling latéral filmant la noyade :

Ensuite, un scène très courte et symbolique dans laquelle l’ombre de Hamlet est projetée sur le crane déterré par le fossoyeur :

 

Enfin, un très grand moment. Une scène de complot qui suggère l’intimité dans laquelle Laurence Olivier prend le contre pied de nos attentes en faisant des zoom out au lieu de zoom in, ce qui lui permet d’illustrer l’étouffement des propos dans l’architecture austère médiévale :

 

 

 

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

Previous post:

Next post: