Un bel exemple d’éditorialisation sumérienne, avec utilisation des métadonnées ainsi que d’un teaser, trouvé chez Pascal Quignard :

“Une tablette lexicale provenant d’Uruk et datant du I° millénaire avant Jésus-Christ porte en bas de la surface d’argile un colophon mentionnant le nom du scribe, le titre de l’oeuvre (c’est à dire les premiers mots de l’oeuvre), le numéro de la tablette, le nombre de lignes qu’elle contient et les premières lignes de la tablette suivante (leur “réclame”), enfin la place où elle doit être rangée dans la bibliothèque de l’Eanna (i.e. le grand temple d’Uruk).” Petits traités, Tome 1, p. 379.