6 Fév 2011, 12:44
Défaut:
by

1 comment

La prescription médicale selon Eli Lilly

La société pharmaceutique Eli Lilly France, connu pour son médicament Prozac, souhaite promouvoir le Zypadhera, sa dernière molécule pour traiter la schizophrénie.

Libération dévoile une video interne qui a été diffusé aux visiteurs médicaux le mois dernier et qui est à la fois choquante et révélatrice. On y voit une parodie et un détournement d’une publicité Orangina (qui avait elle-même été interdite en France ) dans laquelle un médecin se fait fouetter pour prescrire le médicament à ses patients.

Libération précise ainsi :

Dans la version revisitée par Lilly, on voit une panthère (la visiteuse médicale) fouetter un médecin et le forcer à se déshabiller pour le forcer à prescrire le Zypadhera, la dernière molécule du labo pour traiter la schizophrénie. «Prescrire, oui je veux prescrire», lâche-t-il à trois reprises d’une voix suppliante à la fin du spot, le visage tordu de douleur et les mains sur les parties génitales. Apparait ensuite à l’écran la boite du médicament avec ce slogan: «Zypadhera, prescrivez-le sinon ça pourrait mal se passer».

La communication de Eli Lilly France a vite réagi en précisant que la vidéo est l’oeuvre d’ «un cadre en début de carrière qui a fait son truc dans son coin» (syndrome Kerviel). Ce serait le petit dernier, pour ne pas dire le “stagiaire”, qui aurait embauché un acteur, fait le montage et diffusé la vidéo aux commerciaux que sont les visiteurs médicaux sans que personne (sauf certains commerciaux, justement, qui ont été choqué) n’y trouve à redire.

Tout comme la diplomatie américaine a été rattrapé par les nouvelles techniques de publication avec Wikileaks, ce laboratoire découvre a son tour que toute communication interne a vocation a devenir une communication externe, et ce d’autant plus que la communication en question est honteuse.

Après l’affaire Mediator, cet épisode douloureux nous rappelle à quel point la marchandisation des questions de soin dérape dangereusement. Ce n’est malheureusement qu’un début si j’en crois les mouvements de troupe qui ont lieu en ce moment pour investir le secteur pharmaceutique.

Ars Industrialis en fera l’objet d’un prochain débat au théâtre de la colline, en Mai, avec la présence de Roni Brauman et Philippe Barrier.

[…] This post was mentioned on Twitter by Christian Fauré and Christophe ASSELIN, Vincent Heuschling. Vincent Heuschling said: RT @ChristianFaure: [Nouveau Post] La prescription médicale selon Eli Lilly http://goo.gl/fb/2LCv3 […]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.