Roms : ceux qui s’arrangent pour être innocents

by Christian on 9 septembre, 2010

Un petit mashup tiré des « Bijoux de la Castafiore » :

Mais voilà, les bijoux vont disparaître …
Pendant ce temps là, Tintin, figure du voyageur par excellence, reste pourtant à distance des gens du voyage quand il entend la nostalgie de la musique Tzigane.
Les Dupont qui menaient leur enquête sur le vol semblent toucher au but …
… mais le voleur était une voleuse.
Les gens du voyages se sont encore arrangés pour être innocents.
*
Je signale qu’il y a en ce moment un numéro spécial de Philosophie magazine sur Tintin et que, la semaine dernière, « Les nouveaux chemins », sur France Culture, étaient consacrés à Tintin.
Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 2 comments… read them below or add one }

Jean-no septembre 11, 2010 à 1:16

Et ce n’est pas l’unique exemple de la bd belge : « Il y a un sorcier à Champignac » (Spirou, par Jijé), Bob et Bobette par Willy Vandersteen ou Docteur Poche par Marc Wasterlain ont aussi fait intervenir des gitans dans leurs histoires, et en partie pour traiter des préjugés.

Répondre

Jean-no septembre 15, 2010 à 4:22

En fait c’était Spirou par Franquin, tiens.

Répondre

Leave a Comment

{ 2 trackbacks }

Previous post:

Next post: