Dans son dernier livre, Al Gore écrit que Bush n’est pas un idiot. J’avoue que j’ai du mal à le croire.

Toutes ces séquences sont à la fois dramatiques et drôles, mais j’ai une préférence pour la scène de la porte fermée en chine.