Réunion Ars Industrialis du 12 Avril 2008

Le discours psychanalytique était au rendez-vous de cet après midi avec l’intitulé suivant : Mécroisssance et Libido. A propos de l’économie libidinale capitaliste et des problèmes théoriques qu’elle soulève.

Dany-Robert Dufour a rappelé l’intimité originelle entre la médecine et des théories libérales en évoquant notamment la figure de Bernard Mandeville pour lequel “les vices privés font la vertu publique”, préfigurant par là la main invisible d’Adam Smith.

Seulement voilà, il me semble que le discours psychanalytique se retranche systématiquement dans l’hypothèse d’un inconscient qui a toujours une origine proto-technique. Cela me semble problématique.

A vous de jugez en regardant l’enregistrement video (qui n’a pas pu durer jusqu’à la fin pour cause de batterie) :

Vous pouvez aussi écouter l’enregistrement audio de l’intégralité de l’après midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.