Le Jeu de la Mort, Hong-Kong, 1978, avec Bruce Lee.

Le film n’a aucun intérêt dans la romance de son scénario ni dans sa mise en scène, et ce durant au moins la première heure de film.

Seulement voilà : une vingtaine de minutes de scènes de combats enchaînées, une maison- temple où chaque niveau propose un nouveau combat avec des techniques différentes, et avec un Boss tout en haut.
Et voilà que le cinéma met sur les rails les principes de base que reprendront les jeux video.

Il a fallu attendre le Kill Bill de Tarantino, 25 ans plus tard, pour trouver un hommage appuyé (jusque dans les costumes) à ce que Bruce Lee avait imaginé : notamment la notion niveau.