Ce jour n’est pas si loin, quand on voit les investissements dans les data centers de Microsoft.


Un des éléments clés du cloud computing, c’est la maîtrise des coûts de fonctionnement des data centers, au premier rang duquel la consommation énergétique.

  • On peut s’adosser à une centrale électrique, sur les bords d’une rivière, dans des pays à température froide, tout çà pour faire baisser la facture.
  • On peut également diminuer la consommation comme par exemple en optimisant la circulation des flux d’air entre les baies de serveurs.
  • On peut aussi utiliser des logiciels mieux optimisés pour diminuer la consommation de CPU.

Or, à ce niveau de l’optimisation des ressources hardware, la gourmandise de Windows ne tient pas la comparaison avec linux.
Aussi, pour des raisons budgétaires inhérentes à l’économie d’échelle des nuages de cloud computing, Microsoft devra passer par l’utilisation des logiciels libres dans ses data centers.