Microsoft contraint à sortir du bois

Quand l’anglais Fasthosts propose les solutions de Microsoft en mode “Software + Service” avant Microsoft lui-même, Microsoft précise que :

“streaming Microsoft products like Office 2007 via the web infringes our licence regulations. Fasthosts have been informed of this and we are currently working with them to rectify this situation.”

Il faudrait que Microsoft mette le pied sur l’accélérateur dans sa stratégie S+S : le grand data center d’Irlande n’est pas fini, les nouveaux services promis tardent à arriver, et pourtant le marché est là.

Tellement là que des acteurs de taille plus modeste arrivent à proposer des solutions en ligne de Microsoft en contournant le droit d’usage traditionnel des licences logicielles (infraction ou pas?). Il est vrai, toutefois, que ces solutions sont distribuées dans un mode SaaS “tarabiscoté” (il faut télécharger du soft sur le poste de travail).

Cela ne doit pas plaire à Microsoft car :

  • Si la solution “SaaS” de Fasthosts déçoit en convivialité d’utilisation, ou pour une quelconque autre raison, l’image de Microsoft sur les solutions SaaS pourrait indirectement en pâtir.
  • Si l’activité de Fashost s’avère rentable, Microsoft se retrouve en concurrence avec des acteurs qui exploitent ses propres logiciels.

Il faut vraiment que Microsoft passe à la vitesse supérieur ; je crois que le rachat de Yahoo est le prix que veut mettre Microsoft pour diminuer le temps d’attente de ses solutions S+S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.