La résurrection du email

Le mail c’est ringard, les jeunes ne l’utilisent plus paraît-il. Dans l’entreprise, il donne lieu à des pratiques dont beaucoup se plaignent.


Mais voilà qu’avec la mise en avant des réseaux sociaux on se dit que le “social graph” tant recherché est finalement là, dans nos boîtes mail, constitué par l’ensemble des destinataires avec lesquels nous correspondons, avec des relations typées par les “objets” de chaque mail, enrichies des corps de messages.

Presque simultanément, deux grands acteurs du webmail, Yahoo et Google, se lancent dans ce que l’on pourrait appeler, à l’image de cet article de Saul Hansell, Inbox 2.0, des réseaux sociaux générés à partir de notre activité mail.

Avez-vous suivi les évolutions de Gmail récemment ? Coup sur coup Google à ouvert la compatibilité avec le protocole imap puis a proposé des “APIs” pour transférer les boites mail outlook vers Gmail.

L’email est notre identifiant premier. Aucune application web ne vous est ouverte sans email. La première chose que l’on vous demande c’est une adresse email valide pour confirmer votre existence réelle.
Les APIs d’accès aux services web que sont les comptes utilisateurs passent par le mail. Quoi de plus logique donc que la “API” company qu’est Google en fasse son fer de lance ?

18 Nov 2007, 7:31
by David Wajnsztok

reply

Bonjour Christian.

Plaxo se positionne sur cet axe : ton réseau social est ton carnet d’adresses mail… Chez eux, ca s’appelle “Pulse” !

Il y ajoute d’autres fonctionnalités : synchronisation des contacts entre plusieurs clients mail (Outlook / Gmail / Yahoo / MSN) et réseaux sociaux (Linked In pour le moment en option payante; avec Open Social, ca devrait s’ouvrir) et permet la syndication de contenus de diverses plateformes (blogs, picasa, flickr, twitter, facebook etc).

Que Google et Yahoo se positionnent sur le créneau souligne que cette approche offre des perspectives. Par rapport aux nouveautés de GMail, tu as peut être déjà la chance d’avoir la nouvelle gestion des contacts…

Alors, à quand la BS UP sur Pulse 😉

[Reply]

Bonjour David,

Il y a d’autes petits éditeurs qui se sont positionnés sur le créneau du Knowledge Management en construisant des communauté d’expert sur la base d’analyse des serveurs de mail. Mais çà n’a jamais trop décollé à ma connaissance.

Sinon, ok pour un UP sur Pulse 🙂

Et merci pour ce commentaire car je ne connaissais Plaxo que de nom.

[Reply]

[…] 2. Les réseaux sociaux implicites : Ce sont ceux qui se constituent sur la base de notre activité réelle. On trouve ici les réseaux sociaux qui se constituent sur la base des carnets d’adresses et de la messagerie mail.  Dans cette catégorie on trouve Google, Yahoo, Plaxo (merci David), etc. En cartographiant nos données et nos activités, ces réseaux sociaux implicites ne demandent pas le même investissement. Ils sont automatiquement déduits de notre activité numérique. Ils nous donnent une image de nos échanges plus réaliste et en un sens moins fantasmée de notre graphe social. […]

Social networking UK…

We encourage you to spend some additional time looking up Social networking UK websites….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.