Vous allez rire …

… et vous aller arrêter de rire.

Quand on parle du rire, c’est souvent la question “qu’est-ce que le rire ?”, et “pourquoi rit-on ?”, qui prévaut.

Et pourtant, pourquoi s’arrête-t-on de rire ? Si quelque chose est drôle et amusant, pourquoi s’arrête-t-on de rire ? C’est que le rire, comme affect, s’épuise. Il y a une désaffection naturelle des affects. Nous oscillons entre affection et désaffection, car même trop rire est un suplice.