L’antidote de la recherche

by Christian on 9 janvier, 2007

Les Pages Jaunes viennent de lancer leur nouveau service de petites annonces immobilières et automobiles.
Derrière ce service on trouve le moteur de recherche AFS du français Antidot.

Ce moteur est intéressant pour au moins deux raisons :

  • A contre sens de la tendance de s’appuyer sur de gros index centralisés, l’architecture technique d’AFS propose une architecture des index distribuée:


Cette architecture trouve une grande pertinence dans l’indexation des contenus audio/video en permettant de constituer des mini-index au plus près de la source de donnée elle-même, donc en sollicitant beaucoup moins les réseaux.

  • la deuxième raison tient au dynamisme de l’éditeur qui a été, à ma connaissance, le premier à proposer une interface pour appuyer son index et les restitutions sur des référentiels complexes comme les thesaurii ou les ontologies. Ainsi AFS propose une intégration des thesaurii en RDF via un connecteur SKOS. Quelle richesse et quel plaisir de voir un éditeur français pour qui la force de l’approche sémantique repose sur la prise en considération de normes d’architecture de l’information (alors que la majorité des autres solutions ramènent les ontologies ou les thesauri systèmatiquement à des listes à plat, voire des taxinomies dans le meilleurs des cas)

Ainsi, face aux géants des solutions de recherche, Antidot affirme une pertinence et une capacité d’innovation remarquable.

Remarquable et remarquée : ce n’est pas un hasard si l’industrie des medias a choisi Antidot (TF1, France Télévision, Radio France). Car ce sont des industries de programmes qui sont très attentives à la prise en compte des grilles des référentiels d’émissions, en plus de posséder bien sûr des contenus multimedia.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

{ 1 trackback }

Previous post:

Next post: