La collecte des mouvements occulaires, prochaine étape de la digitalisation du lecteur

by Christian on 7 décembre, 2014

kindleeye

La digitalisation des pratiques de lecture passe par la collecte des données qui correspondent à des actes de lecture. À partir de là on peut élaborer des comportements de lecture.


Ces actes de lecture qui sont être collectés sont, au final, assez limités : tourner une page pour le premier d’entre eux. Le reste : souligner un passage, rechercher une définition, écrire une note sont, au sens strict, des actes d’écriture qui accompagnent la lecture.

Tout cela est au final assez limité, mais cela ne surprend personne tant l’acte de lecture est une pratique “intérieure” et intime ; quoi de plus immobile qu’un lecteur qui ne sort de sa lecture que pour tourner les pages ou passer à l’écran suivant.

Mais les systèmes de lecture digitale iront encore plus loin quand ils commenceront à tracer non seulement le mouvement des doigt sur l’écran mais, en plus, le mouvements des yeux pendant la lecture.

eyeTrackingNewspaper

Nous avons tous déjà vu des écrans d’eye-tracking, ce dispositif qui consiste à suivre et enregistrer les déplacements du regard sur page ; nos smartphones sont déjà équipés pour détecter si l’oeil de l’utilisateur regarde l’écran.

Demain, donc, les systèmes de lecture proposeront un système de collecte des mouvements oculaires du lecteur.

Quelle horreur ! dira-t-on. La simple idée que les mouvements oculaires du lecteur puissent être collectés va encore plus loin que la sensation que l’on regarde par dessus notre épaule.

On peut y voir une atteinte insupportable à notre intimité mais on peut aussi être, en tant que lecteur, intéressé par ces traces. On peut même imaginer qu’un tel dispositif puisse avoir des vertus éducatives en permettant de corriger le regard hésitant et défaillant du jeune lecteur qui bloque dans son apprentissage.

eye

En plus de cela, la reconnaissance du mouvement des yeux ouvre également en retour la possibilité d’écrire avec les yeux : un clignement d’oeil droit pour tourner la page, entourer un passage du regard pour le souligner, etc. La polémique continuera quand de premières entreprises voudrons breveter les mouvements oculaire comme cela se fait pour les gestes sur les écrans tactiles.

 

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

Previous post:

Next post: