Pull, Push et les data

by Christian on 16 septembre, 2012

Un transfert de données de type PULL produit une distribution spatiale des données.

Un transfert de données de type PUSH produit une distribution temporelle des données.

Pour les plus courageux, une vidéo qui met en pratique cette question à partir d’une explication sur ce qu’est une base de données (vous pouvez passer le côté loufoque des premières minutes)

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 3 comments… read them below or add one }

®om septembre 16, 2012 à 7:07

Tu peux développer stp ?

Ce qui change, c’est celui qui est à l’initiative de la connexion. Pourquoi par exemple un push ne produirait-il pas une distribution spatiale (les données vont vers les mêmes destinataires qu’avec un pull)

Répondre

cld septembre 17, 2012 à 8:41

Le PUSH, la data est envoyé à un point donné du temps, il intervient sur la machine réceptrice à un moment indéterminé. On est dans une notion de temps réel, de temps.

Le PULL est un mécanisme « statique », c’est une récupération de données qui va changer l’état d’une application, rafraichir son contenu. Nous sommes dans l' »espace » de la DATA. Le « consommateur » se reconfigure, se « réajuste » spatialement.

Est-ce cela ton idée ?

Répondre

Christian septembre 17, 2012 à 9:26

Oui bien sûr Claude, merci d’avoir répondu à ®om.

Mais ce n’est pas mon idée, c’est Brian Beckman qui utilise souvent cette expression ; je rajoute une video dans l’article qui éclairera un peu plus l’intérêt de présenter les choses de cette façon.

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: