Twine : premières impressions

Voici mes premières impressions sur la phase beta de Twine.
Je vous les livre en vrac, comme elles me sont venues en découvrant le service.

Cliquer pour agrandir :
Capture d'écran Twine

  • Cà ressemble à Facebook dans l’interface : mais quand on commence à cliquer on voit que çà change.
  • Je comprend qu’il faut créer des Twines (des topics) auxquels on peut ajouter des informations, ce mot “ajoutez” me fait peur : je pressens qu’il va y avoir de la saisie dans l’air : çà sent la capitalisation façon “minière”.
  • J’ai la flemme de créer un Twine, mais je vois qu’on peut accéder à des twines publics, déjà créés par d’autres. Ah super, je vais pouvoir commencer à voir la chose à partir de l’activité des autres !
  • Je tombe sur une interface de moteur de recherche à facette : très bien, toutes les entreprises devraient avoir çà (en réalité peu en ont).
  • Je me rend comme qu’il faut quand même cogiter pour jongler entre toutes les facettes, c’est comme une équation avec inconnues.
  • Bon, là il ne faut pas que je passe mon temps à jouer avec l’utilisation des facettes.
  • Je fais une recherche sur le web sémantique et je tombe sur un Twine (plusieurs en fait). C’est quand même sympa de trouver du contenu sur des sujets comme çà sur des sites en beta pour le grand public.
  • Forcément, parmi les beta testeurs beaucoup connaissent et on entendu parlé du web sémantique ; pour l’instant çà fait un peu “club du Web Sémnantique”.
  • Tiens,Tim Berners Lee est là! Je m’inscris tout de suite à ses twines et à ceux auxquelles il est inscrit.
  • Y a vraiment du boulot à faire, l’impression est d’autant plus grande que le nombre d’utilisateurs est encore très faible.
  • C’est un delicius avec une interface à la Facebook, plus une structure de données qui combine le dirigisme des taxonomies et le laisser faire des folksonomies.
  • Un twine, c’est comme un Groupe dans FaceBook mais avec un peu plus de structuration dans l’ajout d’information ou de document au groupe.
  • Une question : quand il y aura beaucoup de Twines, comment fera-t-on si l’on a 200 Twines à propos d’un sujet identique ? Cela sera-t-il une richesse ou du bruit ?
  • On ne retrouve pas la fluidité virale de l’information que l’on a avec FaceBook, çà manque. Mais c’est certainement dû au petit nombre d’utilisateurs de la beta sur invitation.
  • Il me semble que c’est plus approprié pour l’entreprise ou alors pour travailler en mode projet, il n’y a pas le côté fun et ludique d’une application Web 2.0 grand public, enfin pour l’instant, ce ne sont que quelques premières impressions.
  • Un détail, mais qui m’apparaît formidable : on peut éditer les messages et les commentaires que l’on a laissé, et on peut en plus les supprimer. On se sent propriétaire des traces qu’on laisse dans Twine, on a, à tout moment, la possibilités de les effacer.
  • Contrairement à la délégation de propriété des documents dans Google Doc qui est inexistante, on peut ici déléguer l’administration d’un Twine à une autre personne, voire même lui donner plusieurs administrateurs.
  • Un Twine : c’est comme un blog. Twine est une plateforme de Blog en mode réseau social sémantique.
  • On gère la publication de ses Twines : public ou privé ou réservé à certains sur invitation ou pas.
  • Les items assignés à un twine héritent des propriétés du Twine comme dans la programmation orienté objet.
  • Nova Spivack a promis des nouveautés dans la gestion de fils de news (plutôt en ATOM apparemment, peut être pour des raison d’authentification) ainsi que dans des APIs pour importer / exporter les données vers ou à partir de Twine (REST, Sparql) : là çà va commencer à déchirer grave sa race être intéressant.
  • A suivre …

6 Jan 2008, 11:55
by Christophe

reply

Effectivement prometteur … Vivement que la beta soit un peu plus ouverte !

[Reply]

Ca donne quand même envie de tester et à l’air plus “ouvert” que Freebase (en terme de possibilités).

[Reply]

[…] Twine – Alors là c’est un peu plus compliqué… Des notions de personal knowledge management pourraient déjà vous aider, ça se passe chez Outils Froids ici (merci au passage à Christophe pour l’invitation) et là chez Kamablog (veille d’opinion on line) 😉 Ce service vous permet de déposer tous les informations qui vous semblent importantes, que ce soit des liens, des vidéos, des e-mails. Une fois la collecte effectuée, Twine les analyse et les catégorise notamment selon les personnes, les lieux et les organisations. Tous les détails dans Twine : le web sémantique va-t-il devenir grand public ? + quelques retours sur le blog de Christian Fauré. 5 invitations […]

J’ai bien essayé Twine (même si j’ai attendu pas mal de temps pour avoir l’invitation 🙂 ) et c’est vrai que le site est assez agréable et plutot intéressant. Maintenant. Je le trouve proche de Squidoo (dans sa nouvelle mouture : ou on fabrique des Lens ou on met des articles) ou plsu proche encore de Jamespot (ou on fabrique des Spots (=Twine) sur lequel on met des stories (=item)). Avec le même outil : le clipping web bien utile d’ailleurs.
Twine met l’accent sur les Tags & l’étiquette “Web sémantique” ce qui permet de mettre un peu plus qu’un article sur un Twine, mais au détriment de la présentation et de la facilité de navigation/compréhension.
En tout cas, ce qui est sur c’est que c’est un nouvel usage du Web qui grandit et qu’on voit aussi se développer avec GoogleNotes.

[Reply]

Bonjour,

Merci pour ce billet, ça donne envie de tester le service 🙂
Est-ce qu’il vous reste des invitations pour essayer Twine ?

Merci beaucoup,

Pierre

Christian : Invitation envoyée !

[Reply]

Merci Christian pour ton invitation !

A bientôt,
Pierre

[Reply]

 

Répondre à Fred Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.