Le châtiment de la castration numérique

by Christian on 28 novembre, 2007

Je ne voulais pas faire de note sur le rapport du PDG de la Fnac ; tant d’autres en ont bien parlé et je n’avais rien à ajouter.


Mais bon … bien que le rapport soit une mascarade et que je crois pas que les acteurs soient capables techniquement et budgétairement parlant de le concrétiser, et bien, malgré cela, je suis quand même agacé par les arguments et les métaphores que ces dons Quichottes de la musique utilisent pour justifier notre castration future.

J’ai donc envie de donner mon feed-back. Action : réaction !

A l’heure ou l’enjeu politique des technologies numérique est de favoriser l’accès internet à une part toujours plus large de la population et avec des débits toujours plus importants, le gouvernement du petit Nicolas vient donc de s’illustrer en acceptant la proposition conduisant à couper la connexion internet.

Pascal Nègre, philosophe de formation et PDG d’Universal Music France de métier, fait dans la métaphore :

«C’est l’idée du permis de conduire: si vous faites n’importe quoi avec votre voiture, on va finir par vous enlever votre permis»

Je suis désolé Pascal, tu ne peux pas comparer le permis de conduire avec l’accès à l’internet :
Le permis : c’est un examen d’aptitude. Faut-il un examen d’aptitude pour le web ? Qui le délivre ? Pascal Nègre ? Est-ce lui qui prononcera mon inaptitude ? Est-ce vraiment cet industriel intempestif qui veut me proclamer inapte au web ? Est ce lui qui veut me castrer, non plus chimiquement mais numériquement ?

Mais laissons donc Pascal  à son prime de TF1 (membre du jury de la StarAc, s’il vous plaît) et occupons-nous du PDG de la Fnac. De celui qui porte la responsabilité du châtiment qui s’abattra sur ceux qui ont des comportements inaptes : sur ceux qui, par leurs pratiques, exploitent les technologies qui menacent de rendre caduque son business model.

Ok, on peut se la jouer moyennageux nous aussi, non ?

On peut rappeler à Olivennes le goût du châtiment en boycottant la fnac pour les achats de cadeaux de fin d’année. La blogosphère qui se sent en profond désaccord avec les propositions du rapport Olivennes peut, je le crois, influer sur le chiffre d’affaire de fin d’année de la Fnac. Le tout sans se priver : achetez vos livres chez un libraire, les produits électroniques chez Darty, le reste chez Virgin, etc. C’est pas les enseignes qui manquent.

Et, comme toute campagne de boycott, il faut un petit logo pour symboliser le mouvement, voici donc :

Que la partie commence !

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 3 comments… read them below or add one }

didier novembre 28, 2007 à 1:52

Il faut creer un groupe sur Facebook ;-).
Didier

Répondre

André Gunthert novembre 28, 2007 à 1:58
Romain novembre 29, 2007 à 2:01

Je soutiens totalement ce mouvement !!

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: