8 Juil 2007, 3:44
Défaut:
by

4 comments

C’est quoi facebook ?

C’est un banc de poisson.

C’est beau, l’information circule extrèmement vite, il y a un fort sentiment d’appartenance, c’est instinctif.

Mais au final, çà fini toujours en orgie pour les grands prédateurs.

Est-ce-que tu pourrais être plus explicite, stp ? Qui sont les grands prédateurs auxquels tu fais allusion ?

[Reply]

Quelle importance ? Des marchands d’attention et des marketeurs à la recherche de cibles faciles.
Je ne sais pas quel est ton retour d’expérience sur Facebook mais je suis très remonté sur les motivations du principe qui consiste à construire ces ghettos numériques qui sont une force destructrice vis à vis des principes d’ouverture du web : on construit une boite noire contenant des ressources invisibles de l’extérieur.
Je veux bien le considérer comme jeu, ainsi que le présente manue, mais ce n’est plus le web. C’est autrechose : une “gated community“.

[Reply]

Je comprends tes griefs sur l’aspect fermé, entre autres l’obligation de souscrire pour voir les profils et faire le tour de la maison. D’autres ont l’air de les partager et si j’en crois cette news : http://www.clubic.com/actualite-76377-google-yahoo-preparent-reseaux-sociaux.html Google risque encore de frapper très fort…

Sur la monétarisation des données personnelles, que dire ?? Tu as raison, mais c’est pas différent de tous les services 2.0 ou presque. Je rentre dans les cibles faciles et je l’assume bien, il faut juste savoir où positionner le curseur, mais c’est comme tout, c’est une histoire de conscience et d’éducation. On retombe toujours sur le même débat et la même question.

Par rapport à mon expérience de Facebook, j’avoue m’être pris au jeu, l’aspect agrégatif de tes différents services 2.0 en trois clics est assez sympa (ça fait un tableau de bord/agrégateur de services, et non pas remplaçant de services, ce qui me manque aujourd’hui) et c’est la première fois que je fais autres choses sur un réseau social que simplement ajouter des contacts comme sur linkedIn (qui a pour moi une vocation pro/business très marquée et qui, du coup, n’a pas la même utilité pour moi que Facebook). Il existe une dernière raison pour laquelle Facebook m’attire, c’est la communauté qui la compose, ce réseau me permet de rester en contact avec des contacts universitaires en particulier dans les pays anglo-saxons ce que ne permet pas LinkedIn.

Ah ! Au fait, tu reproches à Facebook de ne pas laisser ton banc de poisson surfer tranquilement 😉 Oh ! Brice, sors du corps de Christian 😉

[Reply]

Ne réveille pas le Brice qui sommeille en moi. 🙂

[Reply]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.