De l’artefact à la greffe

by Christian on 10 juin, 2007

Récemment, j’ai voulu m’acheter un nouveau camescope.

Je n’ai rien acheté parce que je m’étais mis dans la tête que, ce que je voulais, c’était enregistrer directement ce que mon oeil voyait, automatiquement et en continu.

Mais aucun industriel ne propose encore de caméra incrustée dans le nerf optique ; idem pour un enregistrement couplé à l’oreille interne.

La plupart des appareils d’enregistrement sont inexorablement voués à devenir des greffes . Il n’y aura plus l’acte d’achat d’un artefact, mais une intervention chirurgicale.

Patience donc.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 1 comment… read it below or add one }

FB juin 10, 2007 à 9:29

c’est un vieux fantasme

il y a quelques années, sur le Net, circulait comme ça le « Adam’s project », capter chacun son tour tout ce que vu dans une journée

avec le streaming et la wifi, on devrait progresser pour avoir ce genre de truc sur le Net via ordi interposé

mais pas mettre à la trappe la réflexion sur l’oeil : on construit sans arrêt, et ce que vous proposez ce n’est pas seulement mémoriser ce qu’on capte, c’est « image », reconstruction de cette perception ont sont aussi capables les méduses (l’oeil le plus simple) – ce qui me fait insérer ce mot, c’est l’expression « nerf optique » (inséré dans) – or on sait bien, maintenant, combien l’expression est fausse, avec le mystère de ces 2 pédoncules que le cerveau, vers la 3ème semaine de l’embryon, pousse vers les yeux

la question donc nous est retournée : de quels pédoncules supplémentaires nous doter pour nos yeux techniques ? on est quand même en terrain plus familier, alors… ?

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: