Un nouveau groupe de travail vient de se créer au W3C : Protocol for Web Description Resources.

Ce groupe à pour objectif l'authentification de métadonnées structurées (appelées Description de Ressources), l'application de ces descriptions à un groupe de ressources Web, et de pouvoir être récupérés indépendamment de ces ressources.

Pour mieux comprendre les enjeux de ce protocole, il faut s'apercevoir qu'une des parties prenante du groupe de travail est issue du projet Quatro . Or que fait ce projet Quatro? Son acronyme donne des premières réponses : Quality Assurance and Content Description project.

Un site labelisé sera sensé proposer une assurance qualité, ce qui permet de délivrer une certaine autorité à ce site (il dit ce qu'il est, et cela est vrai). Comme dans toute logique qualité, il y a des normes de qualité, des labels, et des organismes qui promeuves des labels et les font respecter. Ces labels ne sont pas à confondre avec des normes (un label peut être une assertion sur la conformité à une norme).

Or donc, pour que cela soit possible, il faut qu'il y ait un protocole qui dise comment sont encodés les donnés pour être traitées et récupérées indépendamment des ressources : les descriptions sans les ressources.

Ce qui est intéressant, c'est que ce protocole permettra de coller des descriptions sur du contenu qui n'est pas nécessairement encodé en aux normes du web sémantique :

Si vous n'allez pas au web sémantique, le web sémantique viendra à vous!

C'est un système de taggage normé en quelque sorte : comme un tampon qualité, ou une signalétique comme celle qui envahissent nos écrans de télévisions. Si RDF permet de typer des liens entre des ressources, POWDER permet d'ajouter des assertions sur des ressources qui ne sont pas nécessairement encodée en RDF.

Les fondamentaux que doit adressé ce protocle sont consultables ici dans une ébauche de document. Voici deux paragraphes que je retiens et traduit :

  1. Des créateur de ressources et des tiers doivent pouvoir faire des assertions sur les informations des ressources.
  2. Un groupe d'une ou plusieurs assertions, que l'on appelle "description", combiné avec l'attribution d'un "scope" de ressources à laquelle elle réfère, constituent un "Content Label". Celui doit permettre de décrire des aspects de ces ressources en utilisant des termes pouvant provenir de différents vocabulaires. Comme par exemple un thème, un public restreint, la conformité avec un label qualité, etc.