Calendarité et cardinalité

by Christian on 2 juillet, 2006

Calendarité et cardinalité sont les liens primordiaux des sociétés ; ils forment les systèmes rétentionnels constitutifs des rapports à l’espace et au temps dans lesquels nous pouvons nous projeter.
Calendarité et cardinalité sont les clés de la maîtrise des dispositifs d’orientation, et par là même de notre imaginaire.


L’application Timeline est à mes yeux l’application la plus importante de ces derniers mois, elle comble un vide dans la gestion électronique de la calendarité.
Comme le précise judicieusement la présentation qui en est faite sur le site du projet Simile (Semantic Interoperability of Metadata and Information in unLike Environments) :

It is like Google Maps for time-based information

Car si Google Maps est l’application emblématique de la gestion électronique de la cardinalité, Timeline en est alors le pendant calendaire.
Pour couronner le tout, Timeline est utilisable dans l’environnement de visualisation RDF Longwell, application phare du projet Simile.
***
Pour passer une grande partie de mon temps sur les applications du projet Longwell, je dois reconnaître que j’ai parfois l’impression de prêcher dans le désert, malgré les quelques clients visionnaires qui me font confiance.
Mais qu’attendent nos bibliothécaires pour mettre en oeuvre ces technologies ? Qu’attend l’état pour gérer son patrimoine immobilier autrement que par l’achat d’un ERP ? Et pourquoi les territoires sont-ils aussi frileux pour faire basculer leur offre et leur richesse sous format électronique ?
Dès qu’il y a un catalogue et un patrimoine, mettez du RDF !

(UPDATE) : La discussion s’enrichie chez Les petites cases de Got

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

Previous post:

Next post: