Etre consultant

by Christian on 15 mars, 2006

Quelques repères sur le métier de consultant tel que je le vois.


Être consultant c’est, en vrac :

  • Agir dans l’urgence
  • Intervenir dans un intervalle de temps très limité
  • Apprendre très vite, donc être curieux
  • Être un bon orateur, et aimer prendre la parole en public
  • Avoir d’excellentes connaissances techniques, donc aimer la technique
  • Être très disponible. Les amis, ou la famille, pâtissent de votre activité
  • Supporter de travailler sur des tâches très différentes en parallèle
  • Résister au stress généré par de fréquentes interruptions de travail
  • Ne pas être complexé sur ses capacités, bonnes ou mauvaises
  • Être un peu cynique, c’est à dire, aussi, manier l’art de la dérision
  • Avoir de l’humour et aimer rire ; toujours ce « gai savoir ».
  • Ne faire confiance à personne, sauf ceux en qui vous avez confiance
  • Être attentif à toute opportunité d’évolution professionnelle
  • Posséder une bonne forme physique
  • Avoir une très bonne mémoire, ou à défaut être très organisé pour y pallier.
  • Aimer comprendre, mais préférer par dessus tout le moment ou l’on expose ce que l’on à compris

Bien évidemment je n’ai pas toutes ces qualités, et la liste n’est certainement pas exhaustive.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 6 comments… read them below or add one }

sommou décembre 14, 2006 à 11:37

Merci pour tes indications, je vais etre futur consultant ça m’aide !
a++
ps : si tu peux en rajouter vas y !

Répondre

Yannick Marrari août 3, 2008 à 6:21

Bonjour
je suis chercheur en biologie cellulaire et je m interesse a la fonction de consultant pour le secteur des bioindustries. Je suis en train de lire avec interet des sites dont le votre decrivant les competences necessaires et le role des consultants. Je vois sur le votre que vous parlez d’interruptions frequentes de travail. Pourriez vous m’en dire d avantage. Est ce parce que vous travaillez en free lance?
merci d’avance pour votre reponse
Yannick

Répondre

Christian août 4, 2008 à 3:38

@ Yannick ; sI tu es Free Lance, je pense que les interruptions que j’évoque seront encore plus nombreuses car il te faudra gérer ton activité commerciale en plus.
Cela dit, le métier de consultant comprend également souvent des périodes de déplacement importantes, et çà fait partie des interruptions

Répondre

Yannick Marrari août 5, 2008 à 12:33

Salut Christian et merci pour ta reponse rapide. J’avoue que je ne comprends pas tres bien le principe des interruptions.
Un deplacement pour faire un audit sur un site ne me semble pas en tant que tel une interruption mais plutot une relocalisation sans vraiment un arret de travail. C’est il me semblerait plutot le demarrage d’un nouveau projet.
Est ce que tu veux dire que le consultant travaille sous la forme de missions (interim…)?
Je pensais que lorsque tu travaillais dans un cabinet de consulting tu passais d’une etude a l’autre (voire plusieurs etudes en meme temps) mais sans interruption. Tu sais je commence mes investigations alors desole pour la naivete de mes questions.
Pour ce qui est des deplacements, ma fois je vis depuis 3 ans aux US alors bon ben ca je suis rode.
Sinon peut etre qu un site de reseau appele « viadeo » pourrait etre utile. Moi je le trouve tres bien.

Merci encore pour tes reponses et peut etre trouveras tu le temps de repondre aux nouvelles

Répondre

Christian août 5, 2008 à 9:42

Cela doit dépendre du type de conseil que tu fais. Imagines que tu es sur 3 missions en parallèle avec des rythmes différents, puis rajoute des réponses commerciales plus nombreuses, un réseau à entretenir, des événements auxquels il vaut mieux participer, une activité de veille en fond de tâche : tout peut aller très vite et tu auras du mal à « caler » une demi journée sur un seul sujet.
Dans un cabinet de conseil c’est moins vrai si tu es « simple » consultant mais, si tu as des responsabilités de développement commercial, la multiplicité des tâches et des sujets arrive vite…

Répondre

Yannick Marrari août 6, 2008 à 10:24

Et bien ca me semble plutot bien tout ca. Je crois que j avais interprete le mot interruption autrement. Je pensais qu' »interruptions » voulait dire periodes de chaumage repetitives type intermittent du spectacle mais ici ce serait plutot intermittent du consulting (lol). Ca si je peux eviter c est mieux …
Ok et bien merci beaucoup pour ces renseignements et bonne continuation.

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: