Je suis un des auteurs du livre sur les Réseaux Sociaux qui sort aux Editions FYP, sous la direction de Bernard Stiegler, et dont voici la présentation de l’éditeur :

La dissémination des technologies numériques dans toutes les couches sociales de tous les pays industrialisés transforme inexorablement les relations entre les individus, les groupes, les générations et les nations. La croissance spectaculaire des réseaux sociaux affecte tous les milieux et vient transformer les règles du jeu socio-économique dans son ensemble, notamment à travers les jeunes générations.

Or – en première analyse – ces nouveaux réseaux peuvent sembler des réseaux non sociaux, voire même antisociaux. Ils sont en effet généralement coupés de ce qui caractérisait jusqu’alors le social : lié à un territoire, à une langue, à un héritage (religieux, politique ou culturel au sens le plus large), légué par des générations d’ascendants, comme un sol commun.

Cet ouvrage explore toutes les profondes transformations que génèrent les réseaux sociaux. Il démontre que l’un des grands enjeux de demain est de créer les conditions – technologiques aussi bien qu’économiques et sociales – de constitution de ces nouveaux réseaux de relations sociales, portés par le numérique. Il propose une analyse approfondie des conditions sociologiques et psychologiques qui président à la constitution de ces réseaux sociaux, ainsi qu’un état de l’art international des technologies et des stratégies industrielles déjà mises en oeuvre ou à venir, leurs conséquences économiques et organisationnelles, les enjeux politiques et les menaces que cela peut constituer. Il explique de manière claire et accessible à tous, comment et pourquoi les choix économiques, politiques, d’investissements et de régulations, de recherche et de développement (R&D), de design, de management, de marketing ou de distribution – seront dans une très large mesure conditionnés par les choix et les processus qui se produiront dans les réseaux sociaux, tant pour les individus que pour les entreprises et organisations, et dans tous les domaines de la vie. Il propose toutes les clés et les règles pour créer et développer les réseaux sociaux du Web 3.0 et également les conditions économiques et éthiques d’administration de ces nouveaux milieux, c’est-à-dire les questions de la gestion, du contrôle, de la transparence et de l’e-démocratie.