La remarquable revue radiophonique “A bout de souffle” nous propose un nouvel entretien avec Bernard Stiegler :

Cet entretien a été réalisé à Blois dans le cadre des rendez-vous de l’histoire consacrés cette année à la citoyenneté européenne.

En introduction à cette émission, nous avons demandé à Bernard Cassen (journaliste, membre fondateur d’Attac et ancien directeur général du Monde Diplomatique), ainsi qu’ à Bernard Stiegler, quelles étaient leurs analyses de la crise actuelle du capitalisme financier ?

Nous poursuivons l’entretien avec Bernard Stiegler en lui demandant s’il est possible, qu’à moyen terme, l’art prenne le relais de la valeur Or comme valeur étalon ? Si la psychothérapie institutionnelle est un modèle d’institution fonctionnent en milieu associé ? Et enfin, si une institution comme le Centre Pompidou est une institution thérapeutique – en ce qu’elle a en charge de cultiver la participation symbolique de chacun – une telle approche de l’institution ne conduit-elle pas à sa dissolution telle que nous la connaissons aujourd’hui, pour laisser place à une “association d’amateurs” ?

C’est à partir de ces quelques questions posées au café de la gare de Blois que Berbnard Stiegler a bien voulu revenir sur certains de ces ouvrages tel que “Constituer l’Europe” tome 1 et 2, “Prendre soin de la jeunesse et des générations” et “De La misère symbolique” tome 1 et 2

Fichier audio de l’entretien.