Capter l’attention, ce n’est pas « mal »

by Christian on 5 mars, 2008

A force de dénoncer ceux qui captent l’attention en faisant commerce du temps de cerveau disponible, il ne faudrait pas pour autant provoquer une chasse aux sorcières visant à diaboliser tout ce qui capte l’attention.

Et là je lis une brève et salutaire remarque de Stiegler :

Autrement dit, la captation de l’attention n’est pas une tare de notre époque : capter l’attention, c’est la former. Réciproquement, former l’attention, c’est la capter – ce que sait d’expérience tout enseignant.

Prendre soin, Ed. Flammarion, p.37

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 2 comments… read them below or add one }

Yves SIMON mars 5, 2008 à 12:48

Tu dois faire référence au livre de Marie Bénilde : On achète bien les cerveaux – la publicité et les médias …

Répondre

Christian mars 5, 2008 à 7:40

Non, c’est plutôt une référence au fameux  » notre métier c’est de vendre du temps de cerveau disponible à coca cola » de Patrick LeLay PDG de TF1.

Répondre

Leave a Comment

{ 1 trackback }

Previous post:

Next post: