Quand les métadonnées ont plus de valeur que les données

by Christian on 11 octobre, 2007

Sous format numérique, les données ont tendance à avoir une valeur marchande quasi nulle. Si l’on veut une musique ou une vidéo, on peut la trouver sur le web sans payer.


Si j’achète mes musiques sur iTunes c’est parce que j’ai les métadonnées qui vont avec, ainsi qu’une image de la pochette (allez donc utiliser la fonction CoverFlow de l’iPhone avec des mp3 téléchargés à l’arrache). Bien sûr on peut toujours écrire ses métadonnées et récupérer les images des pochettes mais bon, j’ai d’autres priorités.

Ce n’est donc pas le fichier que je paye, l’oeuvre numérique, mais ses métadonnées.
Il y a encore beaucoup de progrès à faire :
– avoir encore plus de métadonnées (nom des musiciens sur l’enregistrement, lieu d’enregistrement, etc.)
– avoir des hypermétadata, des liens entre les métadonnées des oeuvres musicales : les influences, les reprises, les chansons auxquelles ont également participé les artistes et musiciens de l’album, etc.

Je ne paye déjà plus les oeuvres numériques, mais je suis prêt à payer encore plus pour avoir les graphes d’hypermétadata dans lesquels s’inscrivent les métadonnées. C’est à dire pour avoir un dispositif technique critique me permettant d’apprécier une oeuvre dans le cadre d’un certain milieu, contexte, regard, éclairage.
Ces graphes peuvent également s’ouvrir à des annotations et des points de vue singuliers et subjectifs. On peut ainsi imaginer deux personnes ayant la même « discographie » mais dont le graphe critique est sensiblement différent. Chacun pouvant redécouvrir son catalogue à la lumière du graphe de l’autre.
Cet échange n’est pas juste un transfert car ce que l’autre me donne change complètement la donne.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 4 comments… read them below or add one }

guillaume octobre 11, 2007 à 5:37

En effet présenté comme cela, je comprend mieux la faillite des système de vente de musique on line à l’exception de iTune.

Mais dans la zone ou se recoupe fan et piratage (je pense au sous titrage par exemple) les informations sont souvent de meilleur qualité …lorsqu’elle existe…

Bon allez hop tous aux métadonnées en OWL avec des ontologies fixe.

Cordialement
Guillaume D.

Répondre

Alain Pierrot octobre 11, 2007 à 6:55

Victor Zamouline avait fait une superbe démonstration d’ « hypermetadata » dans son regretté JazzValley.com…

Critiques, concerts (passés et à venir), personnel, disques, interviews, photos, photographes, thèmes…

Répondre

Christian octobre 11, 2007 à 8:36

@ Guillaume : c’est vrai que les fans font un boulot de meilleure qualité que ce que proposent les vendeurs en ligne en terme de métadonnées. J’attends avec impatience que ce travail soit relié avec les hypermetadata.

@ Alain : on peut retrouver JazzValley sur les archives web : http://web.archive.org/web/*/http://JazzValley.com, mais je n’y vois pas d’hypermetadata, si vous le trouvez faites moi signe.

Répondre

Alain Pierrot octobre 11, 2007 à 11:52

Les pages archivées que je viens de consulter ne conservent rien de ce qui faisait la valeur du site.
Entretemps, j’ai retrouvé la trace de Victor Zamouline :
http://www.jazzinbelgium.com/ldh/about/victor

On pouvait naviguer dans une base liant pratiquement toutes les données disponibles, à partir de n’importe quel point d’entrée : d’un artiste vers sa discographie, les dates de ses concerts, les critiques, les photos, les thèmes…

JazzValley permettait de s’abonner pour recevoir par e-mail les annonces d’événements liés à un musicien quelconque…
Voici un exemple de notification qu’on recevait :

« Vous avez souscrit un abonnement gratuit sur Jazz Valley le 16 Avril 2001. Nous espérons sincèrement que durant cette période vous avez été satisfait par nos services.

Vous êtes certainement au courant que depuis le 1 août 2002 Jazz Valley demande à ses membres une petite participation pour l’utilisation de ses services, notamment les notifications des concerts. Votre participation assurera la poursuite de nos efforts.

Vous avez souscrit des notifications à propos des musiciens suivants :

Cecil McBee
Arthur Blythe
Michel Portal
Ron Carter
Mal Waldron
James Carter
Helen Merrill
Rabih Abou-Khalil

Vous avez reçu à ce jour 150 notifications gratuites, et nous espérons vous avez apprécié ce service.

Nous vous rappellons que depuis le 1 août, seuls les membres inscrits à l’une des formules Jazzclubbers ou Les Membres d’Honneur du Club Jazz Valley reçoivent les notifications de concerts.

Nous vous remercions de votre compréhension, car c’est ainsi que nous pourrons assurer la continuité de ce service.

Pour information, si vous vous étiez inscrit à l’une des formules ci-dessus, vous auriez déjà reçu 11 nouvelles notifications depuis le 1 août.

Afin de réactiver l’envoi des notifications sur votre compte, vous pouvez vous inscrire en ligne directement en suivant le lien ci-dessous :

http://www.jazzvalley.com/site/memberships/customers=users

Restant entièrement à votre disposition pour toute précision,

L’équipe Jazz Valley.

La boutique: La sélection de Jazz Valley | Le catalogue complet de Jazz Valley | Tous les labels distribués
Le site: Accueil | Calendrier global | Toutes les salles | Tous les musiciens | Classement par instrument | Recherche
Aide: Aide et astuces d’utilisation Liens business: Contacter Jazz Valley | Régie publicitaire »

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: