Salaire 2.0

by Christian on 23 mai, 2007

Il est une application Web 2.0 dont j’aimerais bien voir le jour. Appelons-la “Salaire 2.0″.

Le principe serait le suivant, chacun peut s’inscrire et, en indiquant les éléments de sa rémunération (mais pas seulement puisqu’il faut la localisation, le type d’employeur, ancienneté, niveau d’études, etc.) pourrait consulter et faire des comparaisons avec la rémunération de l’ensemble des autres utilisateurs.

Pourquoi ce service ?


D’abord parce que je constate que la rémunération est une des principales préoccupation des salariés pour laquelle on dispose généralement de peu d’information. L’envie et le besoin de se comparer et de se situer dans une plage de rémunération est très forte ; certainement parce que chacun a l’intime conviction qu’il existe toujours quelqu’un de moins bon que lui qui gagne beaucoup plus (symptôme dont je souffre régulièrement).

Ensuite, parce que la comparaison de la rémunération est aussi un mode de concurrence qui ne peut être que sain. Mon expérience est de voir des entreprises qui, tout en plaidant les vertus de la transparence et la concurrence dans leur métier, refusent de s’engager dans une communication claire lorsqu’il s’agit de la politique de rémunération interne. Qu’à cela ne tienne, le Web 2.0 et ses “user generated content” peuvent à présent s’en charger.

Mais l’absence de communication sur ce sujet n’est pas uniquement imputable aux directions des entreprises : je vois encore des personnes qui refusent d’évoquer leur rémunération. Pourquoi cela ?
– par pudeur ou par éducation : parce qu’on ne discute pas d’argent ?
– par honte ou par gêne : trop petite ou trop grande rémunération ?
– par conditionnement : en se conformant aux préconisations des managers qui invitent à rester discret ?

Il me semble qu’un tel service aurait un effet bénéfique sur les politiques salariales. Qu’il serait également un instrument de promotion des meilleures compétences. Mais aussi un levier de régulation du pouvoir en faveur des salariés qui passent de plus en plus à la trappe des intérêts “courts termistes” des logiques financières de certains actionnaires.

Mais, on peut légitimement se poser la question de la viabilité du service “Salaire 2.0″, et notamment de l’authenticité des informations fournies par les utilisateurs (puisque nous sommes dans une démarche “user generated content”).
Dans Wikipedia, par exemple, chacun peut modifier un article car il traite d’un sujet dont chacun peut avoir une connaissance. Ici, ce mode de régulation ne peut pas être envisagé puisque chacun est, a priori le seul à connaître sa rémunération. Dans FLickr ou Youtube, la véracité des documents ne fait pas question, il s’agit de stocker et de partager gratuitement, ou presque, des documents multimédia.

Pour que “Salaire 2.0″ fonctionne, il faut donc imaginer un mécanisme dans lequel l’utilisateur a tout intérêt à donner des informations exactes. La meilleure piste que je vois aujourd’hui serait de décliner des rapports de comparaison et des suggestions d’évolutions personnalisées qui soient basés sur les informations fournies par l’utilisateur : informations inexactes égale rapports et comparaisons inexploitables. C’est à dire éviter le système : “je m’inscris avec des données bidons uniquement pour consulter les informations des autres”.

Et sinon, y a un business derrière ce service ?
J’y vois une offre de service forte, ainsi que la publication de rapports qui feraient autorité. Également une offre de conseil en “Compensations & Benefits” auprès des entreprises grâce aux data recueillies par le service “Salaire 2.0″ . C’est une mine d’information dont on n’imagine peut-être pas immédiatement l’importance.

Reste à développer l’application web, mais c’est pas grand chose : David va vous faire çà avec Django en quelques lignes de code python. Antidot offrira ses technologies de recherche et l’hébergement (je suis à deux doigts de convaincre le CEO) et les référentiels sémantiques seront assurés par Mondeca (c’est comme si c’était fait, j’ai un espion dans la place).

Finalement, c’est tellement simple de devenir millionnaire : il n’y a qu’à voir les choses en grand, c’est tout.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 5 comments… read them below or add one }

Aurélien mai 25, 2007 à 12:02

Il existe déjà au moins un site qui ressemble à ce que tu décris
http://www.salaireonline.com

Répondre

Christian mai 25, 2007 à 5:20

Je n’ai pas peur de cette « concurrence ». 😉
Leurs rapports sont d’un autre âge et je ne pense pas qu’il y ait ni vision sociétale ni vision technologique derrière le paravent…
De plus quand on consulte les forums du site on voit que tout est fait pour capter de pauvres gens en difficulté et leur proposer de « gagner de l’argent » facilement sur l’internet en travaillant à domicile…

Un site très douteux finalement.

Répondre

Laurent mai 25, 2007 à 5:44

Au niveau informatique, il y a

http://www.salaires-informatique.info/

Répondre

Christian mai 25, 2007 à 11:27

Le travail d’un homme seul, modeste mais louable.

Répondre

David, biologeek mai 30, 2007 à 3:21

À noter aussi :

http://www.payscale.com/
http://www.salaireonline.com/
http://www.manageo.fr/
http://www.suisjebienpaye.com/

Enfin… la concurrence est rude !

Merci d’avoir pensé à moi pour le développement 🙂

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: