Le Grand Moyen-Orient

La politique américaine vise la constitution d’un “grand moyen orient”. Elle instaure donc un vocabulaire (et des guerres) pour créer cette nouvelle catégorie géopolitique, et y faire rentrer chacun des pays de la région, au fur et à mesure.

Face à cette tendance, l’Iran est le pays dont la résistance est la plus forte, et qui affirme le plus clairement sa volonté de puissance.

La stratégie américaine est de constituer cette catégorie de grand Moyen-Orient comme un territoire homogène, commercial, afin que tout le poids des industries puisse peser dans la balance et favoriser le rapport de force dans la bataille qui vise à soumettre l’irréductible singularité des peuples de la région.

D’une manière générale, la politique américaine ne voit pas les singularités. Son gouvernement n’avait pas vu la singularité de la composition et de l’histoire de la population irakienne. Réalité qui, depuis plusieurs années maintenant, lui éclate à la figure, ainsi qu’à celle des irakiens.

Regrouper les singularités dans des catégories qui deviennent des cibles du marketing industriel, voilà peut-être la clé de la politique extérieure américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.