DSK : le miracle a eu lieu

by Christian on 15 mai, 2011

Il m’était difficile, pour ne pas dire impossible, de me résoudre à imaginer Dominique Strauss-Khan comme incarnation de la gauche aux présidentielles. Son rapport à l’argent, sur lequel comptait Nicolas Sarkozy pour le faire passer lui-même pour un débutant, peut avoir du mal à passer ; mais je veux bien reconnaître que ce n’est pas un critère qui empêche nécessairement d’être un bon président.

Passe beaucoup moins bien que celui qui introduisit les fonds de pensions à la  française devienne, après la crise qu’on connaît, celui qui incarnerait « le renouveau du peuple de gauche ». Après tout, s’il a tant de compétences économiques, cela peut faire de lui un bon directeur de mission, mais certainement pas un président, même pas un ministre.

Enfin, cet homme est un vrai pulsionnel.  Après cet épisode new-yorkais, on repense au précédent qu’il a eu avec une jeune journaliste française : il lui a tout simplement sauté dessus et l’a agressé.

« Je ne sais pas ce qu’il m’a prit. J’ai pété un plomb », aurait-il confié à la mère de la journaliste.

C’est donc un vrai miracle que cette bombe pulsionnelle puisse être désamorcée avant même le début des primaires socialistes : imaginez la même histoire à quelques semaines des élections de 2012 !

C’est donc la meilleure chose qui pouvait arriver au PS, et le vrai perdant dans cette affaire est Nicolas Sarkozy.

On en viendrait presque à espérer que cela ne soit pas un coup monté.

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 9 comments… read them below or add one }

Thierryb mai 15, 2011 à 10:13

Oh secours ! que d’inepties sont ici avancées. Tant que DSK ne sera pas auditionné par un juge , on ne peut rien dire d’autre qu’imaginer certains scénarios les plus improbables les uns que les autres. Complot ou pas actuellement DSK est en garde à vue. Là est la réalité du moment. Malgré tout cela doit bien faire plaisir à un grand nombre d’Umpistes voir qui c’est, à Sarkozy même !!!!! Ce qui est sur c’est que cela change considérablement la donne des futurs élections présidentielles de 2012. Même ci (hypothèse) DSK est blanchi, cette affaire lié à la photo de la porche, de l’hypothétique prix de ses costumes, …etc…. va, j’en suis sûr, entacher son image et donc ses chances de remporter les présidentielles, s’il se présente , ce qui n’est pas encore officialisé.

Répondre

Sarro mai 16, 2011 à 11:59

Une nouvelle affaire Dreyfus ? C’était déjà une femme de chambre qui avait découvert, dans une poubelle, les soi-disant documents de trahison.

Je ne sais que penser, même si je reconnais que DSK ne représente pas vraiment la gauche ou du moins l’idée que l’on s’en fait mais ça parait tellement gros

Répondre

Pierre Col mai 17, 2011 à 11:17

Bon, dans ce commentaire qui est totalement privé et n’engage en rien mon employeur actuel, je vous livre « mon scénario » de l’affaire DSK… il sera tout à fait plausible si DSK est innocenté.

Mon hypothèse totalement tordue et machiavélique : des amis de DSK montent toute l’affaire, évidemment à son insu pour qu’il se défende de bonne foi, afin de le dédouaner par avance de toute attaque sur une affaire de sexe. Du coup l’affaire « Tristane Banon », qui n’était connue que des lecteurs du Canard Enchaîné (dont je fais partie depuis 20 ans) et qui pouvait exploser à tout moment, ressort, mais seulement « en arrière-plan »…

Ensuite, ce qui peut arriver dès demain ou en moins d’une semaine, DSK est blanchi de toutes les accusations et tout le soufflé retombe : DSK n’a alors plus de casserole potentielle derrière lui et du coup un boulevard s’ouvre devant lui pour 2012, sans que plus aucune histoire de femme ne puisse ressortir d’ici avril 2012. Ça lui permet même de quitter le FMI la tête haute, en expliquant qu’étant donné la manière très rude dont il a été traité à NY par les autorités américaines, il aurait bien aimé continuer au FMI pour sauver le monde de la crise financière mais on comprend bien qu’il préfère s’éloigner un peu des USA et rentrer en France auprès des siens qui ont été durement éprouvés..

Le scénario :

Ceux qui montent la manip’ recrutent un « sosie » de DSK qui a fait le coup après que celui-ci ait quitté la chambre et fait son check-out. Du coup DSK est de bonne foi et la femme de chambre aussi, car elle l’a identifié sur une photo alors qu’elle était encore sous le choc. Son témoignage ne tiendra pas face aux évidences techniques. DSK sera innocenté par la géolocalisation de ses téléphones mobiles. Ceux qu’il avait sur lui ne seront pas détectés par les opérateurs mobiles au même endroit que celui oublié au Sofitel… et il aura passé des appels en dehors du Sofitel après en être parti à des témoins dignes de foi, dont les opérateurs mobiles auront la trace dans leurs logs.

Lisez cela :
http://www.lepost.fr/article/2011/05/16/2496444_domenach-a-dejeune-avec-dsk-il-etait-candidat-et-pensait-pouvoir-battre-sarkozy.html

« De lui même, le socialiste avait énoncé ses trois points faibles : l’argent, les femmes et la judéité »

Et maintenant
– avec la Porsche Panamera de fonction de son communicant salarié de Lagardère , le côté « argent » a été déminé.
– avec cette affaire, le côte « femmes » le sera aussi
– et si jamais le sosie recruté pour jouer l’agresseur au Sofitel n’est pas circoncis et que la femme de chambre a vu un pénis circoncis, alors nul français n’ignorera que DSK est juif.

Je donne un indice : l’ami de DSK qui a imaginé ce superbe coup, mélange de Hitchcock et « Grosse fatigue » (le film de Michel Blanc), est nécessairement un cinéphile 🙂

Je ne suis pas adepte de la théorie du complot hein 🙂 mais je trouve toute cette affaire bien trop grosse pour être simple.

Vous croyez que je lis trop de polars ?

Répondre

Christian mai 17, 2011 à 11:41

Je crois que tu peux arrêter de lire des polars et commencer à en écrire 🙂

Répondre

Pierre Col mai 17, 2011 à 1:04

Je cherche actuellement des contacts à Hollywood pour leur vendre ce pitch de scénar 🙂

Répondre

Sarro mai 17, 2011 à 2:34

En tout cas beaucoup d’agitation autour de cet affaire, on entend plein de choses, je ne sais comment cela va se terminer.

Peut être que cela va obliger enfin la gauche à proposer un projet digne de ce nom pour sauver la mise, mais je suis pas très optimiste.

Répondre

Dominique De Vito mai 21, 2011 à 4:51

J’ai tendance à penser que DSK doit faire preuve d’un dilettantisme propre à certaines personnes brillantes mais un peu paresseuses, ce qui les pousse à faire certaines choses sans se poser la question d’autrui ou du long-terme, et ce qui ne les prédispose pas forcément à être président.

En dehors du fait-divers qui occupe actuellement l’actualité, plusieurs de ses actions politiques ont un parfum de bizarre:

* EADS : sauf erreur, en proportion, les actifs apportés par les français dans EADS représentaient 60%, et les allemands seulement 40%. Mais le deal s’est fait à 50-50. Je suspecte ici le couple DSK/Jospin d’avoir fait un tel deal pour faire accepter la création de EADS pour des raisons plus politiques qu’économiques et au passage, d’avoir sacrifié certains intérêts français, et ce qui a semé aussi les graines d’un management brinquebalant, et nourrit les clashs futurs.

* les 35h : quand on parle des 35h, on pense à Martin Aubry, mais si elle en est la mère porteuse, le père inséminateur est bien DSK. Cette affaire des 35h a commencé comme une proposition de Jospin, lancée par DSK, et qui a été réalisé sous l’impulsion de Jospin, poussé, j’imagine, par son désir de ne pas faire comme son opposant, Chirac, qui, lui, faisait fi de ses promesses électorales. Jospin élu, DSK ne s’est plus préoccupé des 35h, et Martine placée à la tête du ministère qui s’en occupait a du pousser le bébé cahin-caha. Je ne suis pas sûr qu’ils y croyaient plus que ça aux vertus des 35h (c’est ce que semble suggérer différents retours), mais chacun à son poste, soit ne s’en occupait plus (DSK), soit se sentait obligé d’aller jusqu’au bout de ses promesses (Jospin, Aubry).

Drôle d’usine à gaz les 35h. Et drôle de patate chaude pour les politiques. La gauche est obligée de défendre cette mesure coûte que coûte, et passe sous silence que les entreprises ont reçu (et reçoivent encore, sauf erreur) des milliards d’euros d’aide au titre des 35h, et que les entreprises ont bien couillonné l’Etat en embauchant, oui, mais simplement en anticipation (car la croissance était de retour), donc pas à cause des 35h. Et la droite ne se presse pas pour supprimer les 35h, car j’imagine que les chefs d’entreprise leur font savoir, entre autres, qu’ils bénéficient des aides de l’Etat.

De gauche, comme de droite, j’ai un peu trop l’impression que les actions sont effectuées comme si l’on naviguait à vue…

Répondre

Jérôme mai 22, 2011 à 9:44

@Sarro: Je pense que vous confondez gauche et parti socialiste. C’est l’erreur faire depuis 30 ans et qui empêche tout réel débat. Si l' »affaire » n’avait eu lieu que juste avant les élections présidentielles avec DSK comme candidat, cela aurait peut-être été une bonne occasion de voir la gauche émerger.

Répondre

ES mai 28, 2011 à 9:47

Point de vue à retenir !

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: