Lecture du manifeste d’Ars Industrialis

by Christian on 28 octobre, 2008

Le manifeste d’Ars Industrialis non seulement n’a pas pris une ride depuis plusieurs années mais est devenu encore plus d’actualité.

Souhaitant diffuser plus largement le message j’ai réalisé une petite vidéo ou je lis chacun des dix points du manifeste.

Je vous invite donc à partager et à faire connaître ses vidéos, mais également à enregistrer votre propre lecture du manifeste (vous n’aurez pas de mal à faire beaucoup mieux que moi). Faites l’essai avec un des points du manifeste avec lequel vous vous sentez le plus en affinité, et pensez à  tagger la vidéo « Manifeste Ars Industrialis » dans YouTube.

Si la sauce prend, on fera un montage polyphonique de la lecture du manifeste, en mode mashup.

1. Notre époque est menacée :

2. Or, une telle politique industrielle doit aussi être une écologie industrielle de l’esprit :

3. Ces technologies de  » l’âme  » ou  » de la conscience  » :

4. Cette menace contre le désir est une menace contre l’humanité toute entière :

5. Le désir est constitué par des pratiques symboliques :

6. Une telle politique est en effet suicidaire : ce capitalisme est autodestructeur :

7. La question d’économie politique que pose l’avenir industriel est donc la relance du désir :

8. ARS INDUSTRIALIS est située à Paris, en France, mais se définit avant tout comme européenne :

9. Outre ses partenaires et adhérents d’Europe et des autres continents :

10. ARS INDUSTRIALIS animera ces différents réseaux en utilisant tous les moyens contemporains de communication disponibles :

Print Friendly
Signaler sur Twitter

{ 9 comments… read them below or add one }

ohnerom octobre 29, 2008 à 2:31

J’appelle cela couper les cheveux en quatre. Je pense que nous sommes trop « vieux » pour être capable de dire comment les générations futures vont s’adapter, utiliser aux nouvelles techno et cie. Et ce quelque soit notre intelligence. Comme Einstein avait des doutes sur la physique quantique, ou comme les anciens prédisaient les effets néfastes de la TV sur le monde . Et pour tant, il y a encore des philosophes …

Répondre

Christian octobre 29, 2008 à 3:27

@ ohnerom tu nous donnes un bel exemple de nihilisme. Merci pour ce commentaire qui renforce les positions du manifeste.

Répondre

ohnerom octobre 29, 2008 à 3:37

de toute facon, a des convaincus, il y a aucun argument qui ne renforce pas sa conviction. J’ai déjà vu cela chez les pro complots du 11.09, meme si le complot a rien a voir avec le dit manifeste, par contre, l’effet tunnel ( connu des programmeurs ) , c’est le meme. Concernant le nihilisme, je vois pas bien le rapport. Je dis simplement qu’on n’est pas capable de savoir comment les « jeunes » generation vont s’adapter. Il y a Michel Serre qui en parle avec le exodarwinisme.

Répondre

Christian octobre 29, 2008 à 4:10

Je ne pense pas que Michel Serres dise qu’il faille laisser les jeunes se débrouiller tout seul car, de toute façon, nous ne sommes pas à leur place.
Le nihilisme c’est çà : « Chacun sa merde, de toute façon on ne peut rien savoir, alors à quoi bon « couper les cheveux en quatre » ?  »
La TV ? on en meurt pas diras-tu. La pollution ? On respire encore que je sache, non ? Et puis, les jeunes évolueront, leur organisme s’adaptera, etc.

Répondre

ohnerom octobre 29, 2008 à 4:31

Faut pas le prendre mal, effectivement l’exemple de la pollution, me parait mal placer, parce qu’a la TV , on peut ajouter le rock, , les jeux videos, etc… . Les « jeunes » vont s’adapter au systeme et le système à eux.
Michel serre dit simplement qu’on ne peut pas savoir comment les jeunes s’adapteront, aux nouveaux outils. En réponse à l’alarmisme qu’avec internet, on peut tout demander à « google » et donc plus besoin d’école( j’exagere pour simplifier ) . Meme exemple, avec le remplacement de la calculette au lieu de la regle à calcul. Pour les ingenieurs des ecoles c’etait la fin du monde. Les nouveaux ingenieurs seraient perdus, idem avec la DAO, ceux qui avait pratiquer le dessin technique à la rotring ( plume à encre pour le dessin ) , criaient au scandale ! fin d’une profession etc … Enfin, ce n’est que mon point de vue. Désolé de froisser.

Répondre

Christian octobre 29, 2008 à 4:41

Aucun problème Ohnerom, je ne m’énerve pas j’explique 🙂
Il y a dans le manifeste et dans les travaux d’Ars Industrialis une position très claire contre tous ceux qui disent « la technologie c’est mal ». A Ars Industrialis nous disons que les solutions passent par la technologie ; je ne voulais pas que tu penses que ce manifeste est un cri d’alarme de plus contre les méfaits des technologies, car c’est tout le contraire. Aussi je suis entièrement d’accord avec ton dernier commentaire.

Répondre

ohnerom octobre 29, 2008 à 4:51

tant mieux 🙂 surtout que je lis tous les billets du blog 🙂

Répondre

Nicolas Zurstrassen mars 6, 2009 à 12:07

Excellente idée, la polyphonie. Que pensez-vous que je fasse la partie dans laquelle il est question de la « localisation » de Ars Industrialis, tout en l’actualisant, en fonction de la création prochaine de l’organe belge:
http://comment7.wordpress.com/2009/02/14/ars-industrialis-a-la-belge

Cordialement

Répondre

Christian mars 6, 2009 à 12:42

Nicolas, you are welcome

Répondre

Leave a Comment

{ 1 trackback }

Previous post:

Next post: