Un dialogue de mémoires

En tant que consultant, je pense souvent à ce passage du Ménon :

Ménon Mais comment vas-tu t’y prendre, Socrate, pour chercher une chose dont tu ne sais absolument pas ce qu’elle est ? Quel point particulier, entre tant d’inconnus, proposeras-tu à ta recherche ? Et à supposer que tu tombes par hasard sur le bon, à quoi le reconnaîtras-tu, puisque tu ne le connais pas ?
Socrate – Je vois ce que tu veux dire Ménon. Quel beau sujet de dispute sophistique tu nous apporte là ! C’est la théorie selon laquelle on ne peut chercher ni ce que l’on connaît ni ce qu’on ne connaît pas : ce qu’on connaît, parce que, le connaissant, on n’a pas besoin de le chercher ; ce qu’on ne connaît pas, parce que qu’on ne sait même pas ce que l’on doit chercher”
Platon,
Ménon (80d-e)

more »

Entre vous et moi

Vous n’êtes pas moi ; entre vous et moi il y a une distance. Pour vous percevoir, j’ai besoin d’une médiation. Cette médiation est toujours technique et organique.
Nous ne voyons pas la même chose. Ce qui nous différentie c’est la mémoire, et nous n’avons pas la même mémoire. Nous ne voyons qu’à travers le filtre de notre mémoire. Entre vous et moi il y a ma mémoire, nos mémoires :
more »

Nous sommes tous des idiots

Nous sommes tous des idiots. Non seulement dans nos particularismes, puisque idiot est dérivé d’un terme grec signifiant le particulier par opposition au magistrat, mais aussi dans notre retard structurel face à la technique.
On dit souvent que la technique nous dépasse, que tout va très vite. Ainsi quand les américains et les russes ont signé des accords de désarmement pendant la guerre froide, ce n’était pas tant pour réduire le nombre de têtes nucléaires que pour garder la maîtrise de leur déclenchement. En effet la puissance de calcul était devenue telle que la machine pouvait s’emballer et se déclencher en l’absence de toute décision humaine, celle-ci étant à la traîne, lente.
more »

Les hypomnemata

Le terme grec d’hypomnemata peut se traduire tout simplement par supports de mémoire. Michel Foucault, dans un article de 1983 intitulé L’écriture de soi, écrit : “Les hypomnemata, au sens technique, pouvait être des livres de compte, des registres publics, des carnets individuels servant d’aire-mémoire” (Foucault, Dits et écrits, t2, p. 1237). Ce texte de Foucault a été remis au goût du jour par Bernard Stiegler.
more »

Le référentiel documentaire de projet

Un référentiel est un système de références faute duquel aucune analyse, ni aucune utilisation optimale, n’est possible. Un référentiel documentaire se doit donc de proposer un système de références permettant de s’y retrouver en palliant à la désorientation due à la profusion des documents, de leur nature, de leur contenu, de leur forme et de leur finalité.
more »

4 Mar 2005, 1:38
Défaut:
by

3 comments

Ma mémoire

Je me souviens qu’à l’école primaire j’avais beaucoup de mal à me souvenir d’une phrase, par exemple pendant les dictées. Si je réfléchissais aux lettres et à l’orthographe, j’oubliais les mots de la phrase que je devais écrire. Encore, cela m’arrive fréquemment quand, par exemple, je vois une adresse internet et que j’essaye de la mémoriser pour l’écrire dans une fenêtre d’un browser, il est rare que j’y arrive du premier coup sans me tromper. Idem si je dois me souvenir d’une suite de chiffre.
more »

Platon, mémoire et grammatisation

Dans le phèdre 274c-275b, Platon évoque une légende égyptienne où l’on voit que la mémoire doit se cultiver indépendamment des artifices que sont l’écriture et l’alphabet. Platon est méfiant quant à cette “grammatisation”. more »